Logo cession commerce

2,3% de croissance pour les TPE en 2006

Par Sophie MENSIOR - le 24/05/07

Les patrons de TPE tiennent la route. Dans un contexte général guère réjouissant, les très petites entreprises françaises affichent des résultats honorables. La dernière édition de l’Observatoire de la FCGA, la fédération des centres de gestion agréés, révèle en effet une croissance cumulée de 2,3%, supérieure à celle de 2005 qui se limitait à 1,3%. D’une année sur l’autre, dix secteurs enregistrent une progression de leur chiffre d’affaires, contre seulement quatre en 2005.
Mais l’année 2006 est marquée par des résultats très disparates. Si le secteur des services est le seul à régresser, avec notamment un recul de 11,2% pour les agences immobilières après avoir déjà accusé une baisse de 7,3% en 2005, nombreux sont les secteurs à se situer en deçà de l’indice TPE. Le bâtiment et les transports font, en effet, largement cavaliers seuls, grâce en particulier aux très bonnes performances des taxis, +12,5%, et les activités du terrassement-travaux publics, +17%. Les ambulances, +7,8%, les professionnels de la peinture, +7,5%, de l’électricité, +7%, de la plâtrerie-staff-décoration, +6,3% et les magasins de bricolage et d’électroménager-TV-Hifi, s’en sortent également avec les honneurs.
D’autres maintiennent également un niveau de croissant satisfaisant. C’es le cas des centres d’esthétique, +4,8%, des commerces de fruits et légumes, +3,1%, des carrossiers automobile et des hôtels-restaurants, +2,8%, des débitants de tabacs-jeux-journaux, +2,6%, des magasins d’optique-lunetterie, +2,3% et des librairies-papeteries-presse, +2%. Pour les autres, les hausses, bien que significatives ne permettent pas de pavoiser. Le CHR et l’équipement de la Maison, +1,5%, la santé, +1,4% et l’automobile, +1,3% tournent au ralenti tandis que la beauté esthétique, +0,8%, le commerce de détail alimentaire, +0,6% et surtout le secteur culture et loisirs et l’équipement de la personne flirtent avec la ligne rouge. Notons enfin que les dépenses de consommation en produits manufacturés augmentent de 6,8% sur l’année, soit un bilan nettement supérieur à celui de l’indice TPE…