Cession Commerce

2012 : une année difficile pour le commerce

Par Sophie MENSIOR - Le 17 / 04 / 2015
Suivre sur Twitter

ooaa

Selon l'analyse croisée de l'étude annuelle de l'Insee et de l'enquête de la Fédération des centres de gestion agréés, l'année 2012 ne s'est pas révélée un bon cru pour le commerce de détail.

Le rapprochement de l'étude annuelle de l'INSEE et de l'enquête "Chiffres et commentaires" que vient de publier la Fédération des centres de gestion agréés (FCGA) permet de livrer une photographie précise de l'activité commerciale des détaillants.

En 2012, selon l'Insee, les ventes TTC du commerce de détail et de l'artisanat commercial (boulangeries, pâtisseries, charcuteries) ont progressé de 2 % en valeur mais sont restées stables en volume (+0,1 %). Dans le même temps, la FCGA a mené une enquête sur les exercices 2012 de 210 000 entreprises du commerce de détail, de l'artisanat commercial, des services et du bâtiment artisanal, 75 professions ont été passées au crible.

Ce qu'il en ressort : toutes activités confondues, le chiffre d'affaires stagne en 2012 (+0,5 %) tandis que le résultat moyen recule de 2,5 %. "Même si les populations analysées ne sont pas identiques, les deux études recouvrent deux grands champs statistiques communs : le commerce de détail traditionnel et l'artisanat commercial", estime la FCGA.

Trois grands secteurs d'activité sont analysés par l'Insee et la FCGA :

-Le commerce de détail alimentaire :
Selon l'enquête Insee, en 2012, les ventes ont diminué de 0,8 % en volume dans l'ensemble du commerce alimentaire. Pour la FCGA :  "nos données mettent en évidence une activité en hausse de 1,5 % en 2012. Globalement, les commerces alimentaires traditionnels résistent plutôt bien à la conjoncture, notamment la boucherie artisanale (+2,1 %), la pâtisserie  (+2 %) et les magasins de fruits et légumes (+2,3 %). Le résultat courant du secteur est en baisse de 1,5 point en moyenne".

-Le commerce de détail non alimentaire :
Les ventes en volume de l'ensemble des magasins non alimentaires spécialisés progressent de nouveau (+1 %). Mais exception faite de 2009, c'est la plus faible hausse de ces 10 dernières années. La FCGA observe aussi de son côté un essoufflement de l'activité dans 3 secteurs cités par l'Insee : l'équipement de la personne avec un CA en recul de 1,1 % sur la même période, l'équipement de la maison (-2,1 %) et la culture et les loisirs (-1,5 %).

-La vente et réparation automobile :
En 2012, toutours selon l'Insee , les ventes au détail de l'ensemble du secteur du commerce et de la réparation automobile ont diminué de 5,8 % en volume après une année 2011 assez satisfaisante, dynamisée par les derniers effets du dispositif de prime à la casse. Même tonalité du côté de la FCGA, qui constate pour ce secteur, composé principalement de garagistes indépendants dans son étude, une baisse d'activité de -0,1 % et un résultat courant en chute de 5,3 %.

Ces pages pourraient vous intéresser :

< Retour à la liste

>Actualité
Magazine l'argus des commerces et des entreprises