Cession Commerce

A chaque type d'achat son canal

Par Sophie MENSIOR - Le 17 / 04 / 2015
Suivre sur Twitter

A chaque type d'achat son canal

Les consommateurs d'aujourd'hui sont "multicanaux" : ils adaptent leur choix de fréquentation en fonction de leurs besoins. Les grandes surfaces restent les canaux les plus régulièrement fréquentés à égalité avec les magasins de proximité.

Si les grandes surfaces restent les canaux d'achat les plus régulièrement fréquentés (62 % des interrogés déclarent s'y rendre au moins 1 fois par semaine), elles font jeu égal avec les magasins de proximité chez les consommateurs les plus actifs, qui fréquentent les points de vente plusieurs fois par semaine. C'est ce que dévoile une enquête de TNS Sofres/Geoconcept sur la fréquentation des canaux de vente et la mobilité des consommateurs.

Quant à Internet, plutôt sollicité pour des achats de bien de consommation non courants, il constitue un canal utilisé plus rarement que les circuits traditionnels, près d'1/3 des répondants à l'enquête n'achète même jamais sur la Toile. Le Drive, ne touche qu'une petite partie de la population : 4 % des ménages l'ont adopté et une proportion non négligeable de ceux-ci (18 %) souhaite diminuer leur fréquentation.

Forte dynamique d'Internet

Près de 10 ans après les grands débuts de la vente sur Internet, ce canal reste toujours et de loin le plus dynamique, note cette étude  : 36 % des personnes interrogées déclarant souhaiter accroître l'utilisation de ce canal pour leurs achats.
Son ancrage est toutefois majoritairement réservé aux services et bien de consommation non courants. Dans ces domaines, Internet atteint désormais des taux de pénétration très importants : près du tiers dans l'électronique et 1 sur 5 dans l'habillement et l'électro-ménager. Ces résultats sont encore bien meilleurs dans le secteur des services : 72,4 % des acheteurs de "voyages et vacances", et 43,3 % des acheteurs de produits culturels (musique, littérature, spectacles...) déclarent le faire sur le Web.
En conclusion, si les consommateurs marquent un certain attachement aux canaux traditionnels, le point de vente peut être "challengé" lorsqu'il s'agit d'achat de biens non courants.

 

< Retour à la liste

Ces pages pourraient vous intéresser :

>Actualité
Magazine l'argus des commerces et des entreprises