Cession Commerce

Accès au crédit : La Banque de France s’engage pour les TPE

Par Sophie MENSIOR - Le 26 / 04 / 2017
Suivre sur Twitter

Accès au crédit : La Banque de France s’engage pour  les TPE

Afin d’améliorer le financement des très petites entreprises, la banque centrale annonce la nomination d’un correspondant TPE au sein de chaque succursale départementale et le lancement d’un outil d’analyse, Opale.

La Banque de France veut favoriser le financement des TPE (Très petites entreprises). C’est ce qu’a déclaré son gouverneur, François Villeroy de Galhau,  lors d’un colloque organisé sur ce thème par la FCGA (Fédération des centres de gestion agréés).
« Les TPE représentent un défi –et donc un gisement- pour l’investissement en France : actuellement on estime qu’au moins une TPE sur deux n’a investi  ni en 2013, ni en 2014. Au total, le développement des TPE est essentiel pour la croissance et l’emploi. Mais pour ce faire, il faut une volonté d’investir et un financement large », a-t-il  déclaré.

Accès moins facile  aux crédits  de trésorerie


Si globalement, il n’y a pas de problème d’accès au crédit pour les entreprises françaises, plusieurs réserves peuvent cependant être formulées.
Selon  les données de la Banque de France,  l’accès aux crédits de trésorerie est sensiblement moins bon pour les TPE que pour les autres PME (moins de 60 % des demandes de ce type de crédits étaient satisfaites au troisième trimestre 2015) contre 74 % pour les PME.
Les crédits aux TPE progressent de 2,8 % par an en glissement annuel à la fin du troisième trimestre 2015 mais les crédits de trésorerie aux TPE n’augmentent que de 1,1 % en rythme annuel.  Par ailleurs, les crédits à l’équipement ne présentent qu’une faible croissance  de 1,3 %, car les encours sont tirés par les crédits immobiliers, moins porteurs de gains de gains de productivité ou de compétitivité.
« Tout ne va donc pas bien pour les TPE, et le ressenti de terrain ne dit pas autre chose », estime son  gouverneur.
 

Point de contact pour les responsables de TPE


Pour la Banque de France, il semble nécessaire d’aider davantage les TPE avant que les difficultés ne surviennent. Pour contribuer à cette action préventive,  elle va nommer dans chaque succursale départementale un "correspondant TPE". Il aura pour mission d’être un premier point de contact pour les responsables de TPE et de les orienter ensuite vers des réseaux de professionnels (centre de gestion agréé, ordre des experts-comptables, associations d’accompagnement du micro-crédit…)
Par ailleurs, la Banque centrale mettra à l’automne 2016 à disposition de l’ensemble des entreprises un outil d’analyse et de simulation dénommé Opale, qui permettra notamment à un dirigeant d’apprécier la situation financière de son entreprise.

Appliquer les 5 engagements pris par les banques


François Villeroy de Galhau a également demandé que les 5 engagements pris par les banques, suite au  rapport de l’Observatoire du Financement des entreprises  "soient pleinement mis en œuvre". A savoir : répondre à toute demande de financement sous 15 jours ouvrés, à partir du moment où le dossier est complet, expliquer le refus de crédit au client, indiquer les recours existants en cas de dénonciation ou refus de financement, développer une meilleure information sur le financement du court terme et favoriser une plus grande stabilité des conseillers dans leurs fonctions.
 
 
 

< Retour à la liste

Ces pages pourraient vous intéresser :

>Actualité
Magazine l'argus des commerces et des entreprises