Cession Commerce

Artisanat du bâtiment et métiers de l'alimentation : retour de la croissance

Par Sophie MENSIOR - Le 26 / 04 / 2017
Suivre sur Twitter

Artisanat du bâtiment et métiers de l'alimentation : retour de la croissance

Pour l’artisanat et le commerce de proximité, l’année 2016 a été marquée par une amélioration progressive de l’activité économique.

Ce fut long mais l’artisanat et le commerce de proximité retrouvent petit à petit le chemin de la croissance. Le chiffre d’affaires de ces entreprises, qui était en baisse de -2 % fin 2015, est passé successivement à -1,5 % au premier trimestre 2016, -1% au 2ème trimestre, 0 % au 3ème puis a progressé de + 0,5 % au cours du dernier trimestre, annonce l’U2P (Union des entreprises de proximité) dans un communiqué.

« L’évolution annuelle du CA reste négative (-0,5 %) mais elle est marquée par une profonde inversion de tendance », commente l’organisation professionnelle.

Artisanat  du bâtiment : en hausse de 3 %


Principaux moteurs de l’amélioration : l’artisanat du bâtiment, dont l’activité a progressé de 3 % au dernier trimestre et dans une moindre mesure les entreprises de l’alimentation, avec +0,5 % de croissance.

En revanche, tous les autres secteurs affichent encore des chiffres négatifs : l’hôtellerie-restauration a accusé une baisse de chiffre d’affaires (-1,5 %), ainsi que l’artisanat des services. Tandis que les activités de fabrication ont enregistré une baisse de -1 % et que les travaux publics ont vu leur activité stagner.

Un optimisme encore mesuré


Malgré cette inversion de tendance, l’optimisme n’est pas encore totalement de mise chez les chefs d’entreprise de proximité. Les personnes consultées par L’U2P sont plus nombreuses à anticiper une baisse de chiffre d’affaires au premier trimestre 2017 que celles qui prévoient une embellie.

Alain Griset, le nouveau président de l’U2P s’est félicité de la reprise de l’activité dans ces secteurs. Il estime cependant que les entreprises de l’artisanat et du commerce de proximité "ont le plus grand mal à se constituer des marges". Dans ce contexte, il "demande au gouvernement d’abandonner les dernières mesures qui les menacent, telles que le compte pénibilité et le prélèvement de l’impôt à la source".
 

< Retour à la liste

Ces pages pourraient vous intéresser :

>Actualité
Magazine l'argus des commerces et des entreprises