Cession Commerce

Artisanat et commerce de proximité : une solution d'accompagnement du conjoint

Par Sophie MENSIOR - Le 09 / 11 / 2015
Suivre sur Twitter

Pour les couples de professionnels indépendants, le décès ou l'invalidité de l'un des conjoints peut avoir de graves conséquences. Pour pallier aux difficultés, la MNRA lance une nouvelle solution de prévoyance.

Le travail en couple est une pratique répandue dans le commerce et l’artisanat.  Pour les conjoints, sphère familiale et environnement professionnel seront alors étroitement liés. Selon une étude Insee, ils sont 33 % dans la construction, 24 % dans le commerce et 16 % dans les services, à entreprendre en couple. C’est pourquoi le besoin de couverture se fait sentir pour les deux membres du couple et notamment pour la femme conjointe.
 
Pour répondre à ces besoins, la MNRA (Mutuelle des artisans et du commerce de proximité) qui comprend 290 000 adhérents, lance une garantie d’assurance destinée aux couples de professionnels indépendants.
Particularité de cette solution dénommée Prevarti : elle se décline en deux versions. L’une peut être souscrite par le chef d’entreprise, ce qui permet d’accompagner son conjoint (le plus souvent sa compagne) et toute sa famille, notamment en cas d’invalidité ou de décès du chef d’entreprise.
L’autre peut être souscrite par le conjoint du chef d’entreprise, et permet donc l’accompagnement du chef d'entreprise et de sa famille, notamment en cas d’invalidité ou de décès de son conjoint, le plus souvent sa compagne.
 
Ce contrat d’assurance vie prévoit le versement au bénéficiaire désigné d’un capital convertible
pour toute ou partie en rente et intègre une garantie obsèques. En outre, divers dispositifs d’assistance et d’accompagnement sont prévus aussi bien dans la vie personnelle que dans celle de l’entreprise. Tels que soutien scolaire, garde des enfants, aides à domicile, aide aux démarches administratives, conseils juridiques, aide au remplacement du chef d’entreprise ou de son conjoint, accompagnement pour la cession de l’entreprise ou pour le maintien de l’activité et la reprise par le conjoint.
 
Pour Catherine Foucher, présidente de la Commission nationale des femmes d’artisan de la Capeb, partenaire de la MNRA : « Ce nouveau contrat permet au conjoint survivant de pouvoir faire face aux situations auxquelles il est confronté. En qualité de présidente de la Commission nationale des femmes d’artisan, je présenterai ce dispositif aux conjoints présentes à la prochaine commission nationale des femmes d’artisan, qui se réunira les 4 et 5 juin prochains ».
 

< Retour à la liste

Ces pages pourraient vous intéresser :

Actualité
Magazine l'argus des commerces et des entreprises