Cession Commerce

Artisanat et hôtellerie-restauration : des secteurs qui embauchent

Par Sophie MENSIOR - Le 04 / 09 / 2019
Suivre sur Twitter

Artisanat et hôtellerie-restauration : des secteurs qui embauchent

Les embauches sont en progression dans les entreprises de proximité, particulièrement dans l’artisanat des travaux publics et l’hôtellerie-restauration. Cependant, elles se heurtent à des difficultés de recrutement, en raison de problèmes de qualification.

C’est plutôt une bonne nouvelle pour les entreprises de proximité, confirmant une reprise de l’activité : elles sont plus nombreuses à avoir embauché au premier semestre 2019 qu’un an auparavant (18 % contre 16 %), selon le baromètre de l’embauche de l’U2P, qui représente des entreprises de l’artisanat, du commerce de proximité et des professions libérales.

Autre donnée communiquée par ce baromètre : le nombre moyen de salariés embauchés progresse également passant de 1,4 à 1,9 salarié par entreprise.

Hôtellerie-restauration : effectifs en hausse

Les hausses sont particulièrement significatives dans l’hôtellerie-restauration, où 33 % des entreprises ont accru leurs effectifs (contre 25 % au premier semestre 2018) et dans l’artisanat des travaux publics. Dans ce secteur, 35 % des entreprises ont embauché au premier semestre 2019 contre 24 % au premier semestre de l’année précédente.

En ce qui concerne les intentions d’embauche pour le deuxième semestre 2019, elles restent globalement stables (11 %). C’est dans l’artisanat de l’alimentation, l’hôtellerie-restauration et l’artisanat des travaux publics que les entreprises sont les plus nombreuses à prévoir une augmentation de leurs effectifs.

Cependant des incertitudes subsistent, se répercutant notamment sur le type de contrat retenu : le CDI, qui représentait 54 % des embauches au premier semestre 2018 est retombé à 47 % des recrutements au premier semestre de cette année. Le CDI reste malgré tout le contrat le plus répandu devant le CDD (45 %), les contrats d’apprentissage (6 %) et de professionnalisation (2 %).

Des difficultés de recrutement

Le gros point noir reste les difficultés de recrutement : déjà élevées, elles continuent de s’accroître. Elles ont touché 30 % des entreprises, contre 23 % il y a un an et « freinent le développement de nombreux secteurs », selon l’U2P. Les entreprises de l’hôtellerie-restauration et de l’artisanat des travaux publics sont particulièrement concernées : la moitié d’entre elles sont touchées.

En tête des difficultés rencontrées : les problèmes de qualification. Cités par 65 % des entreprises, ils caracolent toujours en tête devant l’absence de candidature (57 %)

Pour Alain Griset, le président de l’U2P :  « il est crucial que les pouvoirs publics, les partenaires sociaux et Pôle Emploi apportent rapidement une réponse aux difficultés de recrutement des petites entreprises ».

< Retour à la liste

Ces pages pourraient vous intéresser :

>Actualité
Magazine l'argus des commerces et des entreprises