Cession Commerce

Baisse de la TVA dans la restauration : premiers effets sur l'emploi

Par Sophie MENSIOR - Le 17 / 10 / 2016
Suivre sur Twitter

La baisse de la TVA commençerait-elle à produire ses effets sur l'emploi ? Les chiffres communiqués par Hervé Novelli tendent à le prouver. Entre le 1er juillet 2009, date d'entrée en vigueur du taux réduit de TVA et le 31 décembre 2009, le secteur hôtellerie-cafés-restaurants a créé 5 300 emplois nets (source Dares). L'hôtellerie-restauration est ainsi le premier secteur créateur d'emplois marchands sur le deuxième semestre 2009, tous secteurs confondus, a annoncé dans un communiqué le secrétaire d'Etat chargé du commerce.
Rappelons que le contrat d'avenir signé par les professionnels à l'occasion de la baisse de la TVA à 5,5 % prévoit la création de 20 000 emplois supplémentaires sur 3 ans. 25 % de l'objectif final est déjà atteint, a estimé le secrétaire d'Etat.

Par ailleurs, entre les seconds semestre 2008 et 2009, le nombre de défaillances dans le secteur hôtellerie-cafés-restaurants a augmenté de 1,95 % , quand dans le même temps le chiffre global des défaillances d'entreprises dans l'économie a cru de 8 %. Depuis la mise en oeuvre de la baisse de la TVA , la croissance des défaillances dans la restauration est donc quatre fois moindre à celui de l'économie dans son ensemble.

Ces chiffres ont été confortés par des analyses réalisées par le cabinet d'étude spécialisé Gira Conseil. Selon celles-ci, un tiers des 16 000 établissements de restauration en difficulté ont pu éviter une défaillance grâce à l'impact positif sur leur trésorerie de la baisse de la TVA.

< Retour à la liste

Ces pages pourraient vous intéresser :

>Actualité
Magazine l'argus des commerces et des entreprises