Logo cession commerce
Bpifrance lance le prêt d’honneur Création-Reprise

Bpifrance lance le prêt d’honneur Création-Reprise

 

Ce dispositif a pour objectif de renforcer les moyens mis à disposition des porteurs de projets via les réseaux d’accompagnement Initiative France, Réseau Entreprendre et l’Adie. A taux zéro, il permet d’obtenir un financement de ses besoins professionnels, en cas de création ou reprise d’entreprise.

Par Sophie Mensior - le 02/03/21

Plus que jamais, Bpifrance soutient les entrepreneurs.  Le lancement du prêt d’honneur création-reprise, a pour objectif de renforcer les moyens mis à disposition des porteurs de projets, via les 3 réseaux d’accompagnement suivants : Initiative France, Réseau Entreprendre et l’Adie.

Le montant du prêt peut notamment être utilisé par le porteur de projet comme apport personnel au côté d’un prêt bancaire pour son entreprise.

Il s’adresse aux personnes physiques résidentes fiscales françaises dans le cadre d’une création, d’un développement ou d’une reprise d’entreprise. Pour y prétendre, le porteur de projet doit bénéficier d’un prêt d’honneur de son opérateur d’accompagnement, être actionnaire de l’entreprise, et non uniquement le représentant légal et ne pas être inscrit au fichier des incidents de remboursement des crédits aux particuliers.

Montant compris entre 1 000 et 80 000 €

Prêt d’honneur à taux zéro, il est accordé au porteur de projet à titre personnel. Sans garantie sur les actifs de l’entreprise ou de son dirigeant, d’une durée flexible (entre 1 et 7 ans avec un différé d’amortissement modulable entre 0 et 18 mois), son montant est compris entre 1 000 et 80 000 euros.

Pour en bénéficier, il faut être accompagné par un opérateur désigné par la région du porteur de projet, en cofinancement avec un ou des prêts d’honneur d’un opérateur d’accompagnement à hauteur de 1/3 maximum du total des financements apportés par des prêts d’honneur. En 2021, ce plafond est porté exceptionnellement à 50 %.

Il présente des avantages non négligeables en termes de coûts : pas de frais de dossier, pas d’assurance décès PTIA exigée et pas de pénalité de remboursement anticipé.