Cession Commerce

Camping : baisse sensible des nuitées en 2012

Par Sophie MENSIOR - Le 17 / 10 / 2016
Suivre sur Twitter

Camping : baisse  sensible des nuitées en 2012

Si le camping reste prisé en raison de son rapport qualité-prix, il a connu, en 2012, un léger tassement en termes de nuitées. Les indépendants restent majoritaires, mais les chaînes jouent un rôle de plus en plus important, selon La Fédération nationale

S'il reste le mode d'hébergement touristique préféré des Français (1/3 de campeurs parmi les Français et 4/5  qui l'envisagent pour leurs vacances, selon un sondage OpinionWay), le camping a enregistré un léger tassement en 2012 : 105,9 millions de nuitées contre 106,8 en 2011. "Un léger tassement dû notamment à une météo défavorable", selon le bilan annuel de la Fédération nationale de l'hôtellerie de plein air (FNHPA),

Depuis 20 ans, le camping a  ajouté à ses atouts traditionnels (convivialité, rapport qualité-prix)  un confort et des loisirs, afin de plaire au plus grand nombre. Et si depuis 10 ans, l'ensemble de la profession a opéré une montée en gamme significative, les tarifs moyens de ce mode d'hébergement restent stables année après année (+ 2 % par an en moyenne depuis 2007).

En effet, en termes de tarifs, il y en a pour tous les portes-monnaies : 94 euros en moyenne pour une semaine en haute saison sur un emplacement nu dans un camping 1 étoile au plus haut de gamme,  avec un prix moyen de 1 105 € pour une semaine dans un mobil-home en  5 étoiles, en passant par une gamme médiane avec des prix allant de 154 euros pour une semaine sur un emplacement nu à 658 € pour une semaine dans un hébergement locatif dans un camping 3 étoiles.

La profession se structure
Ce secteur économique poursuit son développement depuis 10 ans :  en 2012, il a réalisé près de 2 milliards d'euros de chiffre d'affaires annuel (contre 1 millard en 2000), et ce sont plus de 395 M€ qui ont été investis par la profession. On dénombrait également en 2012 plus de 36 000 salariés relevant de la convention collective "hôtellerie de plein air".

La profession continue de se structurer : si les petits campings restent majoritaires (60 % d'entre eux ont moins de 100 emplacements), 9 % font partie d'une chaîne ou d'un groupe (pour 20 % d'emplacements et 41 % du chiffre d'affaires).

"En 2013, le camping français reste le meilleur moyen de profiter de vacances de qualité à un prix raisonnable. Le regard des Français sur la profession a profondémment évolué, car ils savent désormais qu'ils trouveront au camping tous les ingrédients de vacances réussies : convivialité, confort, proximité avec la nature", souligne Guylhem Feraud, président de la FNPH.

< Retour à la liste

Ces pages pourraient vous intéresser :

Actualité
Magazine l'argus des commerces et des entreprises