Cession Commerce

Chute de la consommation des ménages en novembre

Par Sophie MENSIOR - Le 11 / 01 / 2021
Suivre sur Twitter

 Chute de la consommation des ménages en novembre

Avec le deuxième confinement, la consommation des ménages a fortement chuté, selon l’Insee. Une baisse toutefois moins forte que lors du premier confinement au printemps.

Ce n’est pas une surprise mais les chiffres de l’Insee viennent le confirmer. En novembre 2020, la consommation des ménages en biens a chuté lourdement (-18,9 % en volume après +3,9 % en octobre). Cette baisse s’explique notamment par la mise en place des mesures de confinement à partir du 28 octobre. Elle est particulièrement marquée pour les achats de biens fabriqués (-30,1 %) et les dépenses en énergie (-19,2 %). La consommation alimentaire est elle aussi en baisse (-5,8 %).

Ainsi les dépenses de consommation des ménages sont en baisse de 17,1 % par rapport à leur niveau de novembre 2019, indique l’Insee dans sa dernière note de conjoncture. Ce recul est toutefois moins fort que lors du premier confinement (-32,8 % en avril 2020 par rapport à avril 2019).

Dépenses en habillement-textile divisées par deux
 

Les dépenses en habillement-textile chutent lourdement : -53 %. Quant aux achats de matériel de transport, ils reculent de 20,8 % du fait notamment de la baisse d’achats de voitures neuves. De même, les achats d’équipement du logement se replient de 25,4 % entraînés par le recul des achats de meubles et d’appareils ménagers.

En ce qui concerne les dépenses en énergie, qui se contractent fortement (-19,2 % après +6,4 %) : la consommation de produits raffinés chute (-22,8 %), avec la mise en place des restrictions de déplacement. Les dépenses en gaz et électricité se replient fortement (-16,3 % après +10,4 % en octobre), « en raison de températures douces en novembre, après un mois d’octobre relativement frais », commente l’Insee.

Du côté de la consommation alimentaire, en baisse après une nette hausse en octobre (-5,8 % après +6,6 %), les dépenses sont en recul pour tous les produits, en particulier la viande et les produits transformés. La consommation de tabac connaît également un très fort recul, son prix ayant augmenté au 1er novembre, souligne l’Insee.

< Retour à la liste

Ces pages pourraient vous intéresser :

>Actualité
Magazine l'argus des commerces et des entreprises