Cession Commerce

CREER LILLE PAV 17

Créer une entreprise du commerce : une radiographie de l’Insee

Par Sophie MENSIOR - Le 26 / 04 / 2017
Suivre sur Twitter

Créer une entreprise du commerce : une radiographie de l’Insee

En 2014, 108 000 entreprises ont été créées dans le secteur du commerce. Si les investissements initiaux sont supérieurs à ceux des autres secteurs, la pérennité à trois ans est en revanche la plus basse.

Comment et par qui sont créées les entreprises du commerce ? C’est le sujet d’une étude que vient de publier l’Insee.

Une majorité de créations sous le régime auto-entrepreneur


En 2014, 108 000 entreprises ont été créées dans le secteur du commerce. Une majorité d’entre elles (57 000) l’ont été sous le régime de l’auto-entrepreneur. Comme dans les autres secteurs, remarque, l’Insee, l’introduction en 2009 de ce régime a occasionné une vive augmentation des créations d’entreprises, en partie au détriment des autres types d’entreprises.

Hors auto-entrepreneurs, les 51 000 entreprises classiques créées en 2014 se sont constituées en sociétés pour une grande majorité d’entre elles (68 %), 52 % appartiennent au commerce de détail, 32 % au commerce de gros et 16 % au commerce et à la réparation d’automobiles et de motocycles.

Ces nouvelles entreprises s’implantent le plus souvent dans le Sud de la France, les zones urbaines et les agglomérations de taille moyenne.

Un apport financier initial important


Selon cette étude de l’Insee, ces projets de création d’entreprises classiques mobilisent des investissements financiers plus importants que dans les autres secteurs. Par conséquent, les difficultés à obtenir un financement sont plus présentes que dans les autres secteurs. La recherche d’un local approprié est également plus compliqué dans le commerce, reflétant probablement l’importance du choix de la localisation pour la réussite d’un magasin. En revanche, la mise en place de contacts avec la clientèle et la fixation des prix semblent moins délicates dans le commerce.

Autres données : plus des deux  tiers des créateurs classiques dirigent seuls les entreprises. Toutefois, ils ont plus souvent recours à des services extérieurs payants que dans les autres secteurs, notamment pour la comptabilité.  Par ailleurs, 39 % de ces nouvelles entreprises sont dotées d’un site Internet, soit une proportion comparable aux autres secteurs et 16 % disposent d’un site de vente en ligne.

Un tiers des entreprises ne sont plus actives trois ans après


Seules 64 % des entreprises classiques du commerce créées au premier semestre 2010 sont toujours actives à la fin 2013 contre 74 % dans les autres secteurs marchands non agricoles. Le commerce est le secteur où le taux est le plus bas, mais les différences sont importantes selon le type d’activité. La pérennité est notamment meilleure pour les entreprises du commerce de détail en magasin.
 
A noter que 14 % des créateurs sont affiliés à un réseau d’enseignes. Parmi eux, 55 % estiment que l’appui, les conseils et les services constituent le principal avantage de l’appartenance à un réseau,  alors que 30 % considèrent qu’il s’agit de l’impact positif sur le chiffre d’affaires.

< Retour à la liste

>Actualité
Mentions légales  | Contactez-nous  | ICF Recrute  | Partenaires  | Flux RSS Commerce  | Forum des commerçants
Groupe ICF Sites du groupe ICF :
Cession Commerce  | Franchise Magazine  | Cession Affaire
Argus Benelux  | Argus Bedrijfsovernames  | Le Moniteur Belge
Marketing Services  | Espace Téléservices  | Achat Vente Commerce
La fréquentation du site Cession-Commerce.com est certifiée par l'OJD