Cession Commerce

Démarrage du Tour de France de la restauration

Par Sophie MENSIOR - Le 17 / 10 / 2016
Suivre sur Twitter

Après avoir signé mardi 28 avril le contrat d'avenir avec 9 organisations professionnelles, Hervé Novelli entame aujourdhui, son "Tour de France de la Restauration", pendant 2 mois, afin de présenter ce contrat aux restaurateurs. Première étape au restaurant "La Taverne" à Puteaux (92), qui a déjà commencé à appliquer une baisse sur ses prix depuis 1 mois. Après la région parisienne, le secrétaire d'Etat poursuivra sa tournée en province.
Pour ceux qui s'engagent, une affichette sera apposée sur leurs vitrines avec pour slogan "la TVA baisse, les prix aussi". "Quand un restaurateur va faire figurer cette affichette sur sa devanture, l'effet concurrence va jouer à plein", estime Hervé Novelli. Il a par ailleurs ajouté que le contrat était suffisament souple pour tenir compte de la spécificité des établissements. Certains d'entre eux envisagent de porter leurs effors sur la baisse des prix, d'autres pensent plutôt améliorer la rémunération de leurs salariés.
Pour Hervé Novelli, l'objectif est de faire, chaque année, le 28 avril, une Fête de la Restauration, à l'instar de la Fête de la Musique, ou du Cinéma, cette journée étant placée sous le signe de la baisse des prix et de la valorisation de ces métiers, surtout auprès des jeunes.
Comme pour l'hôtellerie, dans le cadre de son plan de modernisation, des prêts à taux bonifiés vont être mis en place, avec Oséo.  L'objectif est d'apporter au secteur 1 milliard d'euros de prêts à l'investissement sur 3 ans.
La baisse de la TVA à 5,5 % ayant un coût pour les finances publiques  (2 milliards d'euros nets selon Hervé Novelli),  l'application des engagements sera particiculièrement surveillée, avec la mise en place d'un comité de suivi, qui rendra publiques ces observations tous les 6 mois. Christine Lagarde a indiqué avoir effectué 4 000 relevés de prix, au cours de ces 2 derniers mois, comme base de référence.
Ce contrat d'avenir est conclu pour 3 ans, le bilan en termes de créations d'emplois sera tiré au bout de 2 ans.

< Retour à la liste

Ces pages pourraient vous intéresser :

>Actualité
Magazine l'argus des commerces et des entreprises