Cession Commerce

Des mesures en faveur du tourisme français

Par Sophie MENSIOR - Le 24 / 01 / 2018
Suivre sur Twitter

Des mesures en faveur du tourisme français

Le gouvernement a annoncé de nouvelles mesures en faveur de la promotion de la France et de l’investissement. Pour le GNI Hôtellerie et restauration, celles-ci vont dans le bon sens.

A l’issue du 2eme Comité Interministériel pour le tourisme (CIT), de nouvelles mesures en faveur de la promotion de la France et de l’investissement ont été présentées.  

La mesure phare  annoncée par le gouvernement consiste à donner plus de moyens à Atout France, l’agence d’état en charge de la promotion du tourisme en France, soit 100 millions à l’horizon 2 020 ! Il s’agit  de conforter la France comme première destination mondiale avec 89 millions de touristes en 2 017. Le gouvernement souhaitant porter ce chiffre à 100 millions d’ici 2 020 et prolonger la durée moyenne de séjour sur le territoire.

Plus de moyens pour Atout France

« Jusqu’à présent, le budget d’Atout France, explique Didier Chenet, président du GNI (Groupement national des indépendants) Hôtellerie-restauration et administrateur de cet organe, est de l’ordre de 32 millions apportés par l’Etat auxquels s’ajoutent les sommes tirées de partenariats noués par l'agence avec des opérateurs ou acteurs de l’univers du tourisme ou du voyage, soit une enveloppe globale de l’ordre de 70 millions ».

Il passera à terme 100 millions grâce à une plus grande contribution de l’Etat (de l’ordre de 15 millions d’euros) mais aussi de plus gros apports de partenaires privés.  L’objectif est d’atteindre un euro de promotion par touriste accueilli en 2 020. A titre de comparaison, en Espagne ou aux Etats-Unis, l’investissement  s’élève à 2 euros et au Royaume-Uni  à 1,80 euro.

Autre annonce faite par le gouvernement : la relance de l’investissement touristique par une mise à contribution de la Caisse des Dépôts et de BPI France notamment.
La Caisse des Dépôts va voir son enveloppe de fonds augmenter de 500 millions d’euros sur les 5 prochaines années avec pour objectif de réaliser 3,5 milliards d’euros d’investissements supplémentaires sur la même période.

 Prêt hôtellerie : jusqu’à 1 million d’euros

Avec BPI France, la Caisse des Dépôts va renforcer son dispositif de « prêt hôtellerie », dont le plafond est porté de 400 000 euros à 1 ME.

Enfin, un accompagnement des porteurs de projet sera organisé par la création d’un front office « ingénierie », capable de lever les obstacles actuels à l’investissement.

« C’est bien, juge Didier Chenet, mais attention à ne pas oublier les TPE-PME du secteur. Le tourisme en France c’est aussi et surtout de très petits établissements dont la trésorerie a été asséchée par les mises aux normes sécurité et accessibilité. Pour leur donner l’envie et les moyens d’investir, il est indispensable d’organiser un accès direct au crédit et un accompagnement de proximité ».

Le prochain CIT (Comité interministériel pour le tourisme) se tiendra le 17 juillet 2018.


 

< Retour à la liste

Ces pages pourraient vous intéresser :

>Actualité
Magazine l'argus des commerces et des entreprises