Cession Commerce

Du rififi au congrès de l'Umih

Par Sophie MENSIOR - Le 17 / 10 / 2016
Suivre sur Twitter

Le congrès de l'Umih, un des principaux syndicats du secteur de l'hôtellerie et de la restauration, qui vient de se dérouler à Nantes, s'est tenu dans un contexte pour le moins houleux. Il a été perturbé par une guerre des chefs : André Daguin, qui a présidé le syndicat pendant 11 ans, a assuré être président par intérim, après avoir été désigné à ce poste lors d'une assemblée générale extraordinaire, convoquée en urgence à l'ouverture du congrès. Il a annoncé  qu'il siègerait en tant que président du syndicat à la réunion du 30 novembre destinée à trouver un accord avec les syndicats de salariés, dans le cadre du contrat d'avenir. André Daguin et ses partisans reprochant à l'actuelle présidente d'avoir mal communiqué autour de la baisse de la TVA.
De son côté, Christine Pujol, présidente depuis septembre 2008, affirme toujours être à la tête de l'Umih.
De nombreuses questions se posent
: Qui croire et comment va se dénouer le conflit ? Le syndicat peut-il avoir à sa tête deux présidents ? 


 

< Retour à la liste

Ces pages pourraient vous intéresser :

Actualité
Magazine l'argus des commerces et des entreprises