Cession Commerce

Economie de proximité : la part des femmes continue de progresser

Par Sophie MENSIOR - Le 05 / 03 / 2019
Suivre sur Twitter

Economie de proximité : la part des femmes continue de progresser

La part des femmes dans les entreprises de proximité a doublé en 30 ans. Si ces résultats sont plutôt positifs, il reste des actions à mener pour accroître la mixité et l’égalité.

Alors que la Journée internationale des droits des femmes se tient le vendredi 8 mars prochain, l’Union des entreprises de proximité a réalisé un panorama de leur place dans les entreprises de proximité, en collaboration avec l’ISM (Institut supérieur des métiers).

38 % des entreprises de proximité dirigées par des femmes

Au total, il s’agit d’une population active de plus de 2,3 millions de femmes. « Leur place globale dans l’économie de proximité a toujours été importante et elle continue de de progresser, indique Catherine Foucher, présidente du groupe de travail sur la parité de l’U2P. Aujourd’hui, près de deux actifs sur cinq sont des femmes, une part qui a doublé en 30 ans. Par ailleurs, 38 % des entreprises de proximité sont dirigées par des femmes »

Les femmes chefs d’entreprise sont plus jeunes (35 % ont moins de 40 ans) et ont un niveau de diplôme plus élevé que leurs collègues masculins (69 % ont au moins un niveau baccalauréat contre 52 % des hommes).


Des écarts salariaux moindres que dans le reste de l’économie
 

L’étude, qui mesure pour la première fois l’écart salarial hommes/femmes dans ces entreprises de proximité, montre que les salaires moyens des femmes sont moins élevés que ceux des hommes.

« L’écart de salaire dans les secteurs de proximité est de 13,2 % au détriment des femmes, un écart à réduite même s’il apparaît inférieur à celui constaté dans l’ensemble de l’économie (18,5 %) », souligne l’U2P dans un communiqué.

Pour l’organisation patronale, la part importante de femmes chef d’entreprise vivant seules ou en famille monoparentale, met en lumière la nécessité de réfléchir à une meilleure conciliation entre vie familiale et vie professionnelle.

« Si les résultats de notre étude sont encourageants, les avancées vers une plus grande mixité et une plus grande égalité doivent être amplifiées », souligne Alain Griset, président de l’U2P.

< Retour à la liste

Ces pages pourraient vous intéresser :

>Actualité
Magazine l'argus des commerces et des entreprises