Cession Commerce

Enquête Bpifrance : les PME optimistes, les TPE dans l’expectative

Par Sophie MENSIOR - Le 26 / 04 / 2017
Suivre sur Twitter

L’embellie se confirme pour les PME, plus particulièrement pour celles qui innovent ou qui exportent. Les autres, notamment les très petites entreprises, sont encore dans l’expectative, selon l’enquête de conjoncture de Bpifrance.

Des bonnes nouvelles sur le front des PME : que ce soit en termes  d’activité, d’emploi, de situation financière et même d’investissement, les indicateurs se redressent  et sont à leur meilleur niveau depuis 2011, selon la 62ème enquête  semestrielle de conjoncture PME Bpifrance.

En effet, depuis deux semestres, le stress sur les trésoreries des entreprises observé de 2012 à 2014 semble s’être globalement estompé en 2015 pour les PME de toutes tailles et tous secteurs. Le CICE et le pacte de responsabilité devraient très certainement avoir contribué au redressement du taux de marge en 2015.


Amélioration globale de la situation financière


Autre indicateur : l’accès des PME au crédit de trésorerie au second semestre 2015 est en amélioration par rapport à 2013-2014. Pour 21 % des PME contre 26 % en moyenne entre fin 2013 et fin 2014, il est ainsi jugé de « assez à très difficile » et 79 % des entreprises n’ont rencontré aucune difficulté majeure pour financer leur exploitation courante.

Néanmoins, le pourcentage de TPE faisant part de difficultés d’obtention des concours souhaités progresse légèrement (26 % « assez à très difficile » contre 24 % au premier semestre 2015).

L’amélioration de la situation des TPE confère aux PME de meilleures capacités d’autofinancement. Par ailleurs, les carnets de commande des PME industrielles se sont améliorés au deuxième semestre, affichant leur meilleur niveau depuis 2012.
Pour autant, les PME ont annoncé une progression très modérée de leur activité en 2015, en lien avec une amélioration progressive de la demande.

Optimisme pour 2016


Les perspectives d’activité pour 2016 sont plutôt bonnes avec un indicateur prévisionnel d’activité à +17, juste en dessous de sa moyenne de long terme (+18).

L’optimisme est surtout de mise dans l’industrie, les services aux entreprises et le commerce de gros, avec un indicateur sur les perspectives futures au plus haut depuis 2010 dans ces secteurs.

Les anticipations apparaissent sensiblement plus élevées dans les entreprises innovantes ou exportatrices, tandis que les TPE restent en retrait. Globalement, la part des PME anticipant un investissement en 2016 (44 %) progresse par rapport à l’an passé (41 %).
 

< Retour à la liste

Ces pages pourraient vous intéresser :

>Actualité
Magazine l'argus des commerces et des entreprises