Logo cession commerce
Entreprises de proximité : du mieux sauf…pour les cafés-hôtels-restaurants

Entreprises de proximité : du mieux sauf…pour les cafés-hôtels-restaurants

Au premier trimestre 2021, l’artisanat, notamment l’artisanat du bâtiment, a repris des couleurs. En revanche, cafés, hôtels et restaurants sont en chute libre, en raison des fermetures imposées, selon l’enquête de conjoncture de l’U2P.

 

Par Sophie Mensior - le 22/04/21

Si la situation globale reste négative (-3 %), l’activité des 3 millions d’entreprises de proximité a connu au premier trimestre 2021 des évolutions différentes selon les secteurs, selon la dernière enquête de conjoncture de l’U2P (Union des entreprises de proximité). Sur les 12 derniers mois, la tendance s’est stabilisée à -12 %

L’artisanat du bâtiment renoue avec la croissance

Les artisans (+ 4 %) et plus particulièrement les artisans du bâtiment (+10,9%) ont retrouvé le chemin de croissance. En revanche, l’activité du commerce alimentaire de proximité et des hôtels-cafés-restaurants (HCR) a poursuivi sa chute (-53 %), surtout pour ce dernier, qui accuse une baisse de -84 %, en raison des fermetures imposées à ces professionnels. 

Cette tendance se retrouve sur les 12 derniers mois, où ce secteur commerce alimentaire de proximité-HCR connaît une forte baisse (-42 %). En revanche, « l’artisanat et les professions libérales ont redressé la barre sans pour autant retrouver une croissance positive », souligne l’organisation patronale.

L’enquête constate également que le ressenti des chefs d’entreprise s’améliore. Ils ne sont plus que 21 % à constater une détérioration de leur trésorerie contre 17 % qui font état d’un mieux, grâce au maintien des aides de l’Etat pour une partie, grâce à des décisions agiles pour d’autres.

Maintien des aides gouvernementales

De même, 26 % seulement des artisans, commerçants craignent une baisse d’activité au cours du 2ème trimestre, résultat le plus bas depuis le 2ème trimestre 2020.

De leur côté, les commerces alimentaires de proximité et hôteliers, cafetiers, restaurateurs continuent d’anticiper une baisse d’activité entre avril et juin 2021…Pour l’U2P, « ces chefs d’entreprises, conscients que d’importantes restrictions demeureront d’ici l’été, reportent à plus tard leurs espoirs d’une rentabilité retrouvée ».

Dans ce contexte, Dominique Métayer, le président de l’U2P plaide, comme d’autres responsables d’organisations professionnelles, pour le maintien des aides gouvernementales tant que la rentabilité n’est pas de retour.