Cession Commerce

Financement des TPE : un environnement plus favorable

Par Sophie MENSIOR - Le 26 / 04 / 2017
Suivre sur Twitter

Financement des TPE : un environnement plus favorable

Baisse générale des taux de crédit, délais de réponse plus raisonnables…La situation s’améliore pour les TPE, selon le baromètre CrediPro, qui a pour vocation de mesurer l’évolution des crédits aux professionnels.

Près de 30 milliards d’euros de nouveaux crédits ont été débloqués en faveur des TPE/PME au premier semestre 2016. Soit une enveloppe en progression de 3,2 % par rapport au premier semestre 2015. Telles sont les données de la Banque de France, révélées en guise de préambule dans le cadre du premier baromètre de CrediPro, réseau de franchise, spécialisé dans le courtage en crédits professionnels.


Taux de crédits en baisse


Les taux de crédit s’avèrent particulièrement attractifs : ils sont tombés en moyenne à 1,20 % au premier semestre 2016 contre 1,50 % au premier semestre 2015, pour des crédits moyens terme sur 7 ans. « Ils passent même très souvent en dessous des 1 % », précise Charles Marinakis, président de CrediPro. « On peut obtenir de meilleurs taux avec d’autres banques que la sienne, car celles-ci sont en conquête », ajoute-t-il.

Si la baisse est générale en France, on constate cependant des disparités régionales : dans le Nord ou l’Ouest de la France, les taux moyens sont de 1,2 % alors qu’ils atteignent 1,45 % en Rhône-Alpes et 1,73 % en Paca.

Des délais d’obtention plus raisonnables


Autres indicateurs plutôt encourageants, selon les données internes de CrediPro : la durée moyenne pour obtenir un crédit est en baisse, passant de 42 jours en 2015 à 38 jours en 2016. Quant aux taux d’acceptation des demandes de crédit faites par le réseau, il s’améliore chaque année (85 % en 2015, 87 % en 2016).

En 2016, le réseau de courtiers s’est vu accorder 107 millions d’euros de crédit (29 ME de plus qu’en 2015). Le montant moyen du crédit est en hausse, passant de 186 000 euros à 271 000. Les reprises d’entreprise constituent 55 % des dossiers contre 48,3 % en 2015. 72 % des activités financées concernent les commerces de proximité (en hausse de 10 % par rapport à 2015), 62 % d’entre eux étant des CHR (Cafés hôtels restaurants).
 

< Retour à la liste

Ces pages pourraient vous intéresser :

Actualité
Magazine l'argus des commerces et des entreprises