Cession Commerce

Financement : l'accès des TPE au crédit en légère baisse

Par Sophie MENSIOR - Le 26 / 04 / 2017
Suivre sur Twitter

ooaa
Financement : l'accès des TPE au crédit en légère baisse

Les TPE semblent moins favorisées que les PME et ETI pour accéder aux crédits de trésorerie, selon la dernière enquête de la Banque de France. La CPME s’alarme de cette situation.

L’accès au crédit des TPE (Très petites entreprises) est en légère baisse au premier trimestre 2017, après un quatrième trimestre 2016 fort. Que ce soit pour les crédits de trésorerie (7 %  après 8 % au quatrième trimestre) ou d’investissement (11 % après 12 %). C’est ce qui ressort de l’enquête trimestrielle de la Banque de France auprès des entreprises sur leur accès au financement bancaire. Environ 4 000 PME et 500 ETI ont répondu ainsi que 2 500 TPE grâce à un partenariat avec la Fédération des Centres de gestion agréés (FCGA).

L’accès au crédit de trésorerie se tasse : 66 % des TPE (0 à 9 salariés) ont obtenu en totalité ou en grande partie les crédits demandés, (contre 70 % le trimestre précédent).

Satisfaction pour les crédits d’équipement


Si l’obtention de crédits d’investissement demeure élevée, elle s’effrite également : 82 % des TPE ont obtenu en totalité ou en grande partie les financements souhaités (contre 85 % le trimestre précédent). S’agissant plus particulièrement des crédits d’équipement, 84 % des TPE indiquent obtenir satisfaction en totalité ou en grande partie.

Dans le même temps, l’enquête de la Banque de France indique que l’accès au crédit des PME (10-249 salariés) reste aisé tout en baissant légèrement. 82 % d’entre elles obtiennent totalement ou en grande partie les crédits de trésorerie demandés (contre 85 % le trimestre précédent). L’accès aux crédits d’investissement est quasiment stable : 94 % des PME obtiennent (en totalité ou à plus de 75 %) les crédits souhaités (95% au dernier trimestre 2016). Quant aux crédits d’équipement, l’obtention se maintient à un niveau élevé (90 %).

L’écart s’accroit avec les Entreprises de taille intermédaires (ETI : 250-4999 salariés) puisque celles-ci sont 91 % à obtenir de nouveaux crédits de trésorerie, soit 25 points d’écart avec les TPE.

" Un sujet d’inquiétude" pour la CPME


La CPME (Confédération des petites et moyennes entreprises) s’est déclaré inquiète de cette situation. « Plus la taille de l’entreprise diminue, plus l’accès au crédit d’exploitation devient difficile » déclare-t-elle dans un communiqué. « Il y a là un véritable sujet d’inquiétude lorsqu’on sait qu’une entreprise qui ne parvient pas à trouver une solution pour pallier ses problèmes de trésorerie est condamnée à disparaître »
La confédération souhaite que « les banques se saisissent de cette question pour y apporter des réponses appropriées. Se satisfaire de la seule progression des encours globaux de prêts aux PME ne saurait suffire », estime-t-elle.
 
 

Ces pages pourraient vous intéresser :

< Retour à la liste

>Actualité
Magazine l'argus des commerces et des entreprises