Logo cession commerce
Fort rebond de la consommation en décembre

Fort rebond de la consommation en décembre

Avec la réouverture des magasins le 28 novembre et le report du Black Friday, la consommation des ménages a bondi en décembre. Néanmoins elle est en repli sur l’ensemble du 4ème trimestre 2020.

Par Sophie Mensior - le 02/02/21

Après une forte baisse en novembre (-18 %) liée au deuxième confinement, la consommation des ménages a rebondi vivement en décembre (+ 23 % en volume). Les dépenses ont ainsi dépassé leur niveau de décembre 2019 (+3,7 %), selon les derniers chiffres de l’Insee.

Ce rebond est principalement porté par la consommation de biens fabriqués (+9,8 % par rapport à décembre 2019) et dans une moindre mesure par la consommation alimentaire (+0,7 %). De leur côté les dépenses en énergie sont en repli (-5,1 %).

Si le mois de décembre affiche un score positif ; sur l’ensemble du quatrième trimestre, la consommation des ménages est en repli : -3,1 % par rapport à la même période de l’an dernier, et en baisse de 4,2 % par rapport au trimestre précédent.

En décembre 2020, les achats de biens durables sont en hausse (+6,9 %), particulièrement portés par la très forte hausse des achats d’équipement du logement (+38,3 % sur un an), en particulier des appareils ménagers et des achats électroniques.

Les dépenses en habillement-textile connaissent un fort rebond (+17,8 %). Néanmoins sur l’ensemble du trimestre, elles chutent lourdement (-15,2 % par rapport au 3eme trimestre 2020).

 

Regain des ventes de parfum, matériel de sport, jeux et jouets

 

Quant à la consommation des autres biens fabriqués, elle rebondit en décembre (+9,6 %), en raison d’un fort regain des ventes de parfum, de matériels de sport et de jeux et jouets.

 « Ce très fort rebond s’explique notamment par la réouverture de l’ensemble des magasins le 28 novembre ainsi que le report sur décembre du Black Friday », commente l’Insee.

En décembre, la consommation alimentaire se redresse après avoir nettement baissé en novembre. Sur un an, les dépenses sont en hausse de +0,7 % en décembre (après -2,9 % en novembre). Viande et produits transformés sont en augmentation. En revanche, la consommation de tabac reste en baisse.

En ce qui concerne les dépenses d’énergie, en baisse par rapport à décembre 2019, la consommation de carburants (gasoil et essence principalement) est inférieure de 12 ,6 % par rapport à il y a un an, en raison des restrictions de déplacements. En revanche, celle de gaz et d’électricité se redresse (+1 ,8 % sur un an après -7,1 % en novembre).