Cession Commerce

Gérer la trésorerie, une préoccupation majeure des TPE

Par Sophie MENSIOR - Le 17 / 04 / 2015
Suivre sur Twitter

Dans un contexte où la gestion de la trésorerie fait partie des préoccupations majeures des dirigeants de TPE, l'affacturage se développe. Les Caisses d'Epargne lancent une offre sur ce marché.

Gérer la trésorerie et faire rentrer l'argent constituent des préoccupations majeures pour les TPE, selon les études Pépites 2008-2009 et Institut Convers fin 2010. Une troisième étude menée par Convers Telemarketing vient appuyer les 2 premières : améliorer la trésorerie arrive en première préoccupation, développer le chiffre d'affaires en deuxième et faire rentrer l'argent au troisième rang, cet item connaissant la plus forte progression.

Dans ce contexte, l'affacturage (technique de recouvrement de créances sous-traité à un établissement de crédit) est en plein développement, avec une croissance annuelle de 20 % par an. La France étant en retard sur l'utilisation de ce produit par rapport à ses voisins européens.
S'il y a 10 ans, cette formule se situait au même niveau que l'escompte, aujourd'hui l'affacturage représente plus de 30 % des financements à court terme avec 19 milliards d'euros d'encours financés en 2009. La part de l'escompte est tombée à 5 %, le découvert étant loin devant (57 %).

Face à ce constat, la Caisse d'Epargne a refléchi à des solutions avec Natixis Factor, société d'affacturage du groupe Natixis (banque d'investissement et de financement du groupe BPCE). Cette dernière possède près de 7 000 clients dont plus de 3 300 sont des TPE. Ainsi, il a été décidé de proposer une gamme pour les Caisses d'Epargne autour de la marque Facturea. Il s'agit d'une offre forfaitaire destinée aux TPE/Pro, avec un module spécial dédié aux créateurs et une contre-garantie Oséo si besoin.

Avec cette offre, l'ambition des Caisses d'Epargne est d'être un acteur incontournable sur le marché des pros avec un objectif de 11 % de taux de pénétration en 2013. Aujourd'hui, il est à 10 % avec 250 000 clients professionnels.

< Retour à la liste

Ces pages pourraient vous intéresser :

>Actualité
Magazine l'argus des commerces et des entreprises