Cession Commerce

Gilets Jaunes : près de 100 commerces dégradés samedi 16 mars à Paris

Par Sophie MENSIOR - Le 18 / 03 / 2019
Suivre sur Twitter

Gilets Jaunes : près de 100 commerces dégradés samedi 16 mars à Paris

Le samedi 16 mars, acte 18 de la mobilisation des Gilets Jaunes, a été marqué par le retour de la violence, notamment sur les Champs-Elysées. Une réunion d’urgence est prévue à Bercy, ce lundi 18 mars, avec les professionnels concernés.

Les scènes ont été d’une rare violence. Samedi 16 mars, lors de l’acte 18 du mouvement des Gilets Jaunes, d’importantes dégradations ont été commises à Paris, en particulier dans le secteur des Champs-Elysées.

Selon un premier bilan de la Chambre de commerce et d’industrie de Paris (CCIP), 91 commerces ont été impactés, dont 80 % sont assez lourdement touchés (casses, vols, incendies...) Au moins 3 kiosques à journaux ont été quasiment détruits. « Les employeurs et leurs salariés sont traumatisés par la répétition et l’intensité des violences », ajoute la CCIP.

Tous les secteurs d’activité sont touchés

Sur les Champs-Elysées, la très grande majorité des commerces, des cafés restaurants et d’une part importante des kiosques ont été atteints. « Il s’agit de façon très majoritaire d’enseignes nationales et internationales (85 à 90 % des commerces) », précise la chambre de commerce et d'industrie Paris Ile-de-France. Tous les secteurs d’activité ont été touchés : restauration, hôtellerie, équipement de la personne, équipement sport et mode, bijouterie-joaillerie-horlogerie, téléphonie et technologie, parfumerie-cosmétique, optique, boulangerie-pâtisserie, banques…

Dans ce contexte très difficile pour le commerce parisien, la CCIP sollicite de la part des pouvoirs publics des mesures fortes. Parmi celles-ci, un véritable plan d’urgence pour le commerce parisien.

Evaluer les conséquences économiques

Face à cette situation alarmante, Bruno Le Maire, ministre de l’Economie et des Finances, reçoit lundi 18 mars, les représentations des organisations professionnelles afin d’évaluer les conséquences économiques du mouvement des Gilets Jaunes, entamé il y a 4 mois, sur les commerçants.
Sont ainsi conviés à Bercy les organisations patronales (Medef, CPME, U2P…), les fédérations de commerçants et d’artisans (FCD, Alliance du Commerce, CDF, CDCF), les représentants des assureurs (FFA), des banques (Bpifrance, Fédération bancaire française), les chambres consulaires (CMA, CCI…) et les représentants de l’hôtellerie-restauration, (Umih, Synhorcat…)

Le bilan est lourd : sans compter cette dernière journée de samedi, la Fédération française de l’assurance (FFA) estime à 170 millions d’euros les dégâts, dans toute la France, des manifestations liées aux Gilets Jaunes.

< Retour à la liste

Ces pages pourraient vous intéresser :

>Actualité
Magazine l'argus des commerces et des entreprises