Cession Commerce

Grogne chez les coiffeurs...

Par Sophie MENSIOR - Le 17 / 10 / 2016
Suivre sur Twitter

Les coiffeurs en sont tout ébouriffés. La proposition de la commission Attali d'ouvrir à la concurrence les professions réglementées, donc la leur, a fait sortit leur président de ses gonds : “Supprimer le brevet professionnel entrainerait un nivellement par le bas des compétences des coiffeurs, s'est-il indigné. Sous-entendre que ce métier n'a pas besoin d'être appris et que l'exercer convenablement est à la portée de tout le monde est totalement irrespectueux.”
Réfutant en bloc le bien-fondé de cette mesure, la Fédération rappelle que la coiffure, 2ème secteur de l'artisanat en nombre d'entreprises, présente un taux de reprise trois fois supérieur à la moyenne assorti d'un taux de survie à 5 ans de 68 %, bien plus élevé que la moyenne nationale. Pour son président, les mesures pour relancer une économie sont ailleurs, comme dans la baisse de la TVA et des charges.

< Retour à la liste

Ces pages pourraient vous intéresser :

Actualité
Magazine l'argus des commerces et des entreprises