Cession Commerce

Hausse des défaillances d'entreprises en 2012, surtout en fin d'année

Par Sophie MENSIOR - Le 17 / 04 / 2015
Suivre sur Twitter

Les défaillances d'entreprises sont reparties à la hausse en 2012, surtout au quatrième trimestre de l'année. Pour autant, elles restent en deça du triste record de 2009, selon l'étude annuelle d'Altares. Construction et commerce sont les deux secteurs le

Moins de 60 000 procédures de Redressements Judiciaires (RJ) ou Liquidations Judiciaires (LJ) directes et 1 500 sauvegardes ont été prononcées par les tribunaux (+2,8 %) en 2012. Avec une accélération de ces procédures au 4ème trimestre de l'année (+12,6 -%) : plus de 16 000 RJ/LJ et 380 sauvegardes ont été comptabilisées. Telles sont les données communiquées par Altares dans son bilan annuel des défaillances et sauvegardes d'entreprises en France.

Contrairement à ce qui avait été annoncé, 2012 n'a pas été plus sévère que 2009. " Moins de 60 000 entreprises ont été contraintes de déposer le bilan. Le chiffre 2012  (59 780) reste très élévé mais sensiblement inférieur aux 62 300 de 2009", commente Thierry Millon, responsable des études Altares. Ce qui fait environ  2 500 entreprises épargnées et plus de 10 000 emplois sauvés.

Ce sont les entreprises de 1 à 5 salariés qui ont particulièrement souffert avec 26 500 procédures collectives, soit 10 % de plus qu'en 2011. Le dernier trimestre est plus sévère avec une augmentation de 17 %. Les PME de plus de 50 salariés connaissent également des difficultés : 482 ont été placées en redressement ou en liquidation en 2012, soit 11 % de plus qu'en 2011.

Les CHR à la peine
Après l'année noire de 2009, puis l'orientation favorable amorcée en 2010, confirmée en 2011, 2012 vient stopper ce mouvement positif pour de nombreux secteurs.
C'est le cas de la construction, qui concentre 29 % des défaillances d'entreprises. L'essentiels des dépôts de bilan concernent les activités du bâtiment  (15 000) mais la tendance est stable. Le nombre de procédures est en forte augmentation dans l'immobilier, en particulier au 4ème trimestre.

Le commerce est le deuxième gros poste des procédures collectives avec 23 % des jugements. Ce regain de défaillances avait déja démarré en 2011 et se poursuit en 2012. La hausse est limitée à +1,5 % sur un an grâce à la résistance au détail (+0,4 %), qui concentre 60 % des dépôts de bilan du commerce.

Quant au secteur des CHR, il connaît une augmentation du nombre de défaillances de 9 % dans l'hébergement et de 8 % dans la restauration. Si les débits de boisson résistent (-2 %) en 2012, la fin de l'année s'avère compliquée avec une augmentation des défaillances de 22 %. A noter que les difficultés concernent autant les restaurants rapides que traditionels.  Avec plus de 5 300 défaillances, le secteur enregistre un niveau historique, dépassant le record de 2009, qui s'établissait à 5 000.

"La question du financement reste au coeur des préocuppations des entreprises", constate Thierry Millon, qui rapelle q"un quart des défaillances d'entreprises est lié à des retards de paiement. Chaque année des milliers d'entreprises mettent la clé sous la porte, faute d'avoir été vigilantes sur les comportements de paiement de leurs clients".






< Retour à la liste

Ces pages pourraient vous intéresser :

Actualité
Magazine l'argus des commerces et des entreprises