Cession Commerce

Hébergement touristique : recul des nuitées en 2014

Par Sophie MENSIOR - Le 17 / 10 / 2016
Suivre sur Twitter

Hébergement touristique : recul des nuitées en 2014

Qu'ils soient français ou étrangers, les touristes ont moins fréquenté les hébergements collectifs touristiques en France. Tous les types d'hébergements sont concernés, à l'exception des campings.

La fréquentation des hébergements collectifs touristiques (qui n'incluent pas ceux proposés par des particuliers)  a diminué de 1,4 % en 2014. Cette baisse concerne tous les types d'hébergements (hôtels, résidences de tourisme, hôtelières, villages-vacances, maisons familiales, auberges de jeunesse, centres sportifs) à l'exception des campings. C'est ce que révèle une étude de l'Insee sur les hébergements touristiques en 2014.

Le repli global de fréquentation est un peu moins marqué de la part des touristes résidant à l'étranger (-1,2 %) que de celle des touristes résidant en France (-1,5 %). Ces derniers ne limitent pas pour autant leurs départs : ils se tournent davantage vers d'autres modes d'hébergement et surtout vers d'autres pays.

Dans l'hôtellerie, qui assure la moitié des 398 millions de nuitées en hébergement collectif , la baisse de 1,5 % représente 3 millions de nuitées. La fréquentation française poursuit son repli, mais de manière atténuée (-2,2 %, soit -2,8 millions de nuitées après -2,8 % en 2013).
Quant à la fréquentation étrangère, elle se tasse (-0,3 %), après 4 années de hausse.  Les évolutions sont contrastées selon le pays d'origine. L'étude constate l'effondrement de la clientèle russe, à partir d'avril. Sur l'année, la baisse est de 14,6 % soit une perte de 350 000 nuitées. Les clientèles extra-européennes représentent une part toujours croissante des nuitées, malgré la poursuite du repli des touristes japonais.

Dans les campings (110 millions de nuitées de mai à septembre inclus), la hausse de fréquentation ralentit (+0,3 % après +2,5 % en 2013). Elle est tirée par les touristes français (+1,4 %), alors que la clientèle étrangère, qui représente un tiers des nuitées, se replie (-1,8 %) après la forte hausse de 2013 (+5 %). La fréquentation a augmenté dans les campings du littoral, les résidences de tourisme de l'agglomération parisienne et dans les différents hébergements de la côte normande, en raison des commémorations du 70ème anniversaire du débarquement.

L'étude de l'Insee constate également que le taux d'occupation tend à progresser avec le niveau de confort, dans les hôtels et surtout dans les campings. Les établissements non classés s'en sortent plus difficilement.

< Retour à la liste

Ces pages pourraient vous intéresser :

Actualité
Magazine l'argus des commerces et des entreprises