Cession Commerce

Hôtellerie : la province a résisté en juillet

Par Sophie MENSIOR - Le 26 / 04 / 2017
Suivre sur Twitter

Hôtellerie : la province a résisté en juillet

Sans surprise, le mois de juillet n’a pas été bon pour l’hôtellerie, à Paris comme pour la Côte d’Azur. En revanche, les régions ont tiré leur épingle du jeu, selon l’enquête d’In Extenso sur les performances hôtelières.

L’organisation de l’Euro de foot en juillet en France laissait espérer de belles performances pour l’hôtellerie. Hélas, il n’en a rien été : pour Paris comme pour la Côte d’Azur, ce mois estival s’est conclu sur note très négative avec des RevPar (revenu moyen par chambre disponible) en recul sensible sur l’ensemble des catégories,  du fait avant tout d’une baisse très nette de la fréquentation. Tel est le constat de  l’enquête mensuelle d’In Extenso sur les performances hôtelières en France.

Pas d’effet Euro à Paris


A Paris, l’effet Euro n’a pas eu lieu…L’ensemble des catégories confirme un net recul du chiffre d’affaires hébergement (de -13,4 % pour la catégorie haut de gamme à -18,3 % pour les établissements de luxe). Il semble même que la manifestation ait eu un effet inverse. Une partie de la clientèle traditionnelle aura préféré  ne pas séjourner dans la capitale pendant l’Euro. Quant à la clientèle des supporters de foot,  elle aura été probablement attirée par des modes d’hébergement plus économiques et collectifs.

Comme on pouvait le craindre, à l’image de la région Ile-de-France, la Côte d’Azur a durement souffert au mois de juillet. La fréquentation recule lourdement sur l’ensemble des catégories, les plus élevées étant les plus touchées. L’hôtellerie de luxe enregistre un RevPar en retrait de 15 % au mois de juillet, mais reste en légère progression en cumul depuis le début de l’année (+2,1 %), grâce aux bons résultats du premier semestre. Il est à craindre que le mois d’août soit également durement affecté, les attentats de Nice ayant un effet très négatif.

Bel exercice pour les régions françaises


En revanche, les régions françaises confirment un bel exercice au premier semestre 2016, après un exercice 2015 déjà de bonne tenue. Pour les villes hôtes de l’Euro (Bordeaux, Lille, Lyon, Saint-Etienne...), le mois de juillet aura été bon voire très bon. Les littoraux (Bretagne, Pays de Loire) sont également à la hausse avec une progression des prix moyens dans l’ensemble positive.

Par ailleurs, une fois n’est pas coutume, sur l’ensemble de la France, l’hôtellerie super-économique est la seule catégorie à enregistrer une progression de son chiffre d’affaires hébergement (+4,3 %), avec une progression conjointe de la fréquentation et des prix moyens. Une bonne nouvelle dans un contexte globalement à la baisse…
 

< Retour à la liste

Ces pages pourraient vous intéresser :

Actualité
Magazine l'argus des commerces et des entreprises