Cession Commerce

Hôtellerie : le ralentissement se confirme en janvier

Par Sophie MENSIOR - Le 11 / 03 / 2019
Suivre sur Twitter

 Hôtellerie : le ralentissement se confirme en janvier

Si l’année 2018 a été bonne pour l’hôtellerie française, le ralentissement observé en décembre dernier se confirme en janvier. Le segment économique a tiré le marché.

Après une année 2018 positive en termes de fréquentation, le mois de janvier 2019, sans être catastrophique, confirme le ralentissement observé en décembre dernier. Selon l’Observatoire des performances hôtelières Umih-Olakala, « les segments moyen et haut de gamme sont les plus touchés. Certaines destinations s’en sortent bien tout de même ».

Après des mois de janvier en progression les deux dernières années (+11,3 % de RevPAR (Revenu par chambre disponible) en janvier 2017 par rapport à janvier 2016 et +3,9 % en janvier 2018 par rapport à janvier 2017), cette année l’augmentation du RevPAR est plus modérée (+3,2 % en moyenne). Elle est surtout portée par une augmentation des prix (+3,3 % en moyenne) tandis que le taux d’occupation moyen reste le même qu’en janvier 2018.


Segment économique :  taux d’occupation et prix moyen en hausse

Selon l’Observatoire, c’est le segment économique a tiré le marché. Il est le seul qui enregistre à la fois une légère hausse de son taux d’occupation (+0,8 points à 55,5 %) et de son prix moyen (+3,7 % à 69,3 euros HT).

Quant au segment super-économique, il compense une stagnation de son taux d’occupation (-0,1 point à 54,4 %) par une hausse des prix plus importante que les autres segments (+4,7 % à 45,1 euros HT). La situation est à peu près la même pour le segment moyen de gamme, qui enregistre un léger retrait de son taux d’occupation (-0,3 %), compensé par une hausse du prix moyen de 3,7 %.


Ralentissement pour le segment haut de gamme
 

Après une année 2018 en forte hausse, le ralentissement du marché sur le segment haut de gamme, déjà sensible en décembre, se traduit, en janvier, par une perte de 1,3 point sur le taux d’occupation. La hausse du prix moyen de 3,7 % permet de conserver un RevPAR légèrement à la hausse par rapport à janvier 2018 (+1,5 %).

L’Umih, organisation patronale du secteur de l’hôtellerie-restauration s’est alliée avec OK_destination, spécialiste des études sur le secteur hôtelier pour mettre en place un Observatoire mensuel des performances hôtelières en France, basé sur le traitement statistique des parts de marché de plus de 3 500 hôtels.

< Retour à la liste

Ces pages pourraient vous intéresser :

>Actualité
Magazine l'argus des commerces et des entreprises