Cession Commerce

Hôtellerie : les touristes étrangers de retour

Par Sophie MENSIOR - Le 21 / 09 / 2017
Suivre sur Twitter

Hôtellerie : les touristes étrangers de retour

Ils avaient disparu des radars suite aux attentats en Europe, les touristes étrangers ont fait leur grand retour cet été sur certaines destinations en France. Notamment en région parisienne.

Après plusieurs saisons difficiles dues aux attentats,  l’hôtellerie reprend des couleurs. Ainsi en juillet 2017, les taux de fréquentation sont supérieurs à 70 % sur l’ensemble des catégories, selon l’étude mensuelle d’In Extenso sur les performances hôtelières en France. Malgré des recettes moyennes par chambre louée en repli de -0,2 % sur l’hôtellerie super-économique à 11,4 % sur le segment luxe.

En conséquence, Les RevPar (Revenu moyen par Chambre disponible) progressent sur les marchés économiques et milieu de gamme uniquement, respectivement de + 2 % et + 5 % en juillet dernier.

Hôtellerie parisienne : taux d’occupation en progression

L’hôtellerie parisienne continue d’afficher des taux d’occupation en progression. Avec des taux de fréquentation supérieurs à 80 % sur l’hôtellerie économique, milieu et haut de gamme, ces résultats sont de bonne augure pour le secteur. Alors qu’ils étaient aux abonnés absents en 2016, le retour des touristes étrangers se poursuit en région Ile-de-France. Selon le Comité régional du tourisme (CRT) Paris Ile-de-France, le nombre de visiteurs japonais a progressé de 41 % par rapport à 2016, celui des chinois de près de 23 %.
Quant aux américains, première clientèle internationale de la région avec 1,14 million de touristes, leur fréquentation augmente de 21 %.


L’effet Brexit se fait sentir

Malgré le retour des étrangers sur certaines destinations, note In Extenso, l’effet Brexit se fait sentir. La clientèle britannique, habituellement nombreuse, s’est faite plus discrète, comme par exemple en Normandie et en région Provence-Alpes-Côte d’Azur.
Dans cette région Paca, les années se suivent et ne se ressemblent pas. Si 2015 fut une année exceptionnelle, l’attentat du 14 juillet avait marqué un point d’arrêt pour le secteur hôtelier. Un an après, l’activité touristique repart sur la Côte d’Azur, mais pas de façon uniforme. En juillet dernier, Cannes a beaucoup souffert de l’absence des clientèles étrangères aisées, en particulier celles en provenance du Moyen-Orient, ce qui explique la baisse des performances, et notamment sur le segment luxe. En ce qui concerne Nice, les congrès, tels Innovative City, ont boosté l’activité.

< Retour à la liste

>Actualité
Magazine l'argus des commerces et des entreprises