Cession Commerce

Hôtellerie-restauration : des engagements pour rendre les métiers attractifs

Par Sophie MENSIOR - Le 21 / 05 / 2019
Suivre sur Twitter

Hôtellerie-restauration : des engagements pour rendre les métiers attractifs

Les organisations professionnelles de l’hôtellerie-restauration s’engagent autour d’une déclaration commune pour développer l’attractivité des métiers et des emplois du secteur.

L’hôtellerie-restauration a du mal à recruter : entre 80 000 et 100 000 postes sont à pourvoir dans ce secteur. Lors de la 4ème édition du comité interministériel du tourisme, qui s’est tenue le 17 mai derniers, sous la présidence du premier ministre Edouard Philippe, les organisations professionnelles du secteur ont cherché des solutions pour améliorer l’attractivité de ses métiers.

Différentes raisons peuvent expliquer cette situation : problèmes d’attractivité, de politiques RH, d’organisation du champ contractuel…Des éléments de nature aussi bien conjoncturelle que structurelle, qui doivent, selon elles, être traités rapidement.

Déclaration commune

Dans ce contexte, les organisations professionnelles du secteur (Umih, GNI Synhorcat, GNC, SNRTC…) ont signé une déclaration commune autour de 4 leviers jugés prioritaires pour augmenter l’attractivité des métiers et des emplois du secteur :

-création d’une plate-forme unique de valorisation des métiers et des formations
-une amélioration du cadre des emplois par le dialogue social
-améliorer la qualité de vie au travail (QVT) grâce à une approche contractuelle
-diminuer les postes non pourvus en formant autrement


Les organisations professionnelles veulent s’engager avec l’Etat et les régions pour améliorer d’ici 3 ans, très concrètement, les conditions d’emploi et de formation du secteur.

Par ailleurs, lors du comité interministériel du tourisme, le premier ministre a annoncé le prolongement de la mission de la députée Frédérique Lardet pour la mise en place du comité de filière du tourisme. « Accueilli très favorablement par les organisations », selon un communiqué publié par celles-ci, ce comité devra s’organiser de manière très opérationnelle autour de projets porteurs pour le tourisme français.
 

< Retour à la liste

Ces pages pourraient vous intéresser :

>Actualité
Magazine l'argus des commerces et des entreprises