Cession Commerce

Hôtellerie : un mois d’octobre dans le rouge

Par Sophie MENSIOR - Le 05 / 12 / 2019
Suivre sur Twitter

Hôtellerie : un mois d’octobre dans le rouge

Les performances de l’hôtellerie reculent encore un peu au mois d’octobre, notamment en Ile-de-France. La situation s’avère meilleure en province.

Après un mois de septembre maussade, Les indicateurs sont au rouge pour l’hôtellerie française en octobre 2019. Le taux d’occupation mensuel global recule de -0,5 point pour arriver à 72,6 %, le prix moyen chute de -3 % pour se fixer à 97 €, ce qui aboutit à une évolution négative du RevPar à hauteur de -3,6 % (70,40 € HT), selon l’Observatoire des performances hôtelières UMIH-GNC Olaka Destination d’Octobre 2019.

En termes d’occupation, tous les segments sont impactés par cette baisse, le record est néanmoins battu par l’hôtellerie économique (TO de 72,1 %), à hauteur de -0,8 point, qui tire le résultat à la baisse. Elle est suivie du super-éco (-0,4 % ; 69,8 %), du moyen de gamme (-0,3 % ; 73,3 %) et du haut de gamme (-0,1).

L’hôtellerie francilienne principalement impactée
 

Poursuivant la tendance de l’été et de la rentrée, c’est l’hôtellerie francilienne qui est encore principalement impactée par le recul de la croissance. A l’échelle de toute la région Ile-de-France, l’occupation perd 2,6 points, soit -1,1 point pour Paris et -3,7 points pour l’Ile-de-France hors Paris. Le prix moyen est en baisse également. Quant au RevPar, il affiche un recul de -9,7 % en moyenne, dans toute la région francilienne. L’absence de grands salons tels que le Mondial de l’Automobile ou le SIAL, qui se tiennent les années paires, explique les mauvaises performances de l’hôtellerie francilienne.

Dans le reste de la France, l’horizon s’éclaircit un peu plus. L’occupation ne recule pas mais enregistre une croissance « neutre » à +0,6 point pour un TO moyen de 67,6 %, le prix moyen augmente de +2,3 % (79,20 € HT), le RevPAR de +3,2 % (53,60 € HT).

La plupart des grandes villes de l’Hexagone sont en progression, à l’exception de Paris, Lille (-1 point), Toulouse (-2 points) et Rouen (-7,1 pts), dont l’incident de l’usine de Lubriziol du 26 septembre dernier s’est fait ressentir pendant tout le mois d’octobre.

En revanche, les métropoles de Nice (+4,7 de TO, +10,7 % de RevPAR) et Grenoble (+4,6 pts ; +9,6 %) ont réalisé de belles performances, en particulier pendant les vacances de la Toussaint.

 

< Retour à la liste

Ces pages pourraient vous intéresser :

>Actualité
Magazine l'argus des commerces et des entreprises