Cession Commerce

Interdiction de fumer : un impact finalement limité

Par Sophie MENSIOR - Le 17 / 10 / 2016
Suivre sur Twitter

Un an après l'entrée en vigueur de l'interdiction de fumer dans les cafés, hôtels, restaurants, discothèques (CHRD), le Comité national contre le tabagisme  (CNCT)fait le point sur l'impact de cette mesure. 

Sur le chiffre d'affaire des cafés-restaurants-discothèques (CRD),
 il a été évalué à -1,5 % en moyenne, au premier semestre 2008 par rapport à la même période de 2007.
A noter que les hôtels, réputés non impactés par la mesure en termes de chiffre d'affaires, ont été délibéremment exclus du champ de l'étude. Pour certaines catégories, telles que les cafés et dicothèques, l'impact lié à la mesure d'interdiction de fumer a atteint une valeur moyenne de -3 %.
En fait, les impacts liés à la baisse du pouvoir d'achat et du vouloir d'achat ont été respectivement évalués à -5 % et -1,06 %.

Le CNCT constate  que "certains établissements, en particulier à l'offre plus diversifiée ou modernisé, ont profité assez rapidement sur le plan économique de la mesure restaurant la qualité de l'air dans leurs locaux. Les bénéfices en termes d'entretien et de décors seront quant à eux sensibles à moyen et long terme".
Il constate cepandant" du fait de la crise économique majeure contemporaine et d'une tendance structurelle à la baisse de leur activité remontant à près de 10 ans, certains établissements se trouvent actuellement dans une situation économique critique, voire dramatique."

< Retour à la liste

Ces pages pourraient vous intéresser :

>Actualité
Magazine l'argus des commerces et des entreprises