Cession Commerce

L'Allemagne ne s'oppose plus à un taux réduit de TVA dans la restauration

Par Sophie MENSIOR - Le 17 / 10 / 2016
Suivre sur Twitter

Le dossier de la TVA à taux réduit dans la restauration avance petit à petit. Le ministre allemand des finances, Peer Seinbrück,  ayant déclaré, mardi 3 mars, que son pays était prêt à faire sorte que les professions à forte intensité de service puissent éventuellement bénéficier d'un taux réduit de TVA, notamment la restauration. "C'est un grand pas pour nous" a-t-il estimé, sachant que son pays s'oppose depuis plusieurs années à cette mesure.
La ministre de l'économie française, Christine Lagarde, a précisé que ce principe devait encore être débattu lors de l'Ecofin, qui se déroule le 10 mars prochain. "J'espère que nous parviendrons lors de notre prochaine réunion à faire une percée", a souligné le ministre allemand des Finances.

Cette annonce ne peut que réjouir les syndicats hôteliers, qui militent depuis longtemps pour son obtention. Le Synhorcat (syndicat national des hôteliers, restaurateurs, cafetiers et traiteurs) s'en est aussitôt félicité. " Il faut maintenant nous assurer que ce taux de TVA réduit est bien celui de 5,5 %, comme annoncé par nos collègues allemands", a déclaré Didier Chenet, président du syndicat.
Cette annonce intervient alors que le Synhorcat  venait de demander au Président de la République la convocation d'Etats Généraux dans le secteur de l'hôtellerie et de la restauration, afin d'évoquer les différents sujets qui préoccupent cette branche d'activité.

< Retour à la liste

Ces pages pourraient vous intéresser :

Actualité
Magazine l'argus des commerces et des entreprises