Cession Commerce

L’artisanat : un secteur qui a bien résisté à la crise

Par Sophie MENSIOR - Le 08 / 09 / 2020
Suivre sur Twitter

L’artisanat : un secteur qui a bien résisté à la crise

Plutôt confiants sur leur situation, les artisans attendent maintenant des précisions sur les mesures annoncées dans le cadre du plan de relance.

“L’artisanat résiste plutôt bien à la crise”, se félicite Joël Fourny, élu depuis la fin juin président de CMA France (Chambre de métiers et de l’artisanat), succédant à Bernard Stalter, décédé des suites du Coronavirus  en avril dernier. Une belle performance pour un secteur, qui compte 1,3 million d’entreprises et pèse 12 % du PIB. « S’il y a eu quelques difficultés en sortie de confinement, la reprise a été assez rapide », ajoute-t-il.
Les entreprises artisanales ont pu compter, pendant cette période, sur l’accompagnement des chambres de métiers et de l’artisanat, qui ont géré 1,5 million de contacts, 375 000 appels téléphoniques et plus d’un million de mails. Dans ce contexte, le réseau des CMA a formulé 12 propositions pour relancer l’économie de proximité.

Les entreprises, qui ont le mieux résisté, sont celles qui avaient une présence en ligne. C’est pourquoi le digital figure au premier rang des priorités du réseau. « Nous sommes en mesure d’apporter des solutions concrètes dans ce domaine, il faut des solutions numériques adaptées à chaque commerce »,  précise Julien Gondard, directeur général de CMA France.


30 % des entreprises artisanales ont sollicité le PGE

En ce qui concerne l’apprentissage,  il y a eu aussi plus de contrats signés que prévu. Mais aujourd’hui 30 000 jeunes sont en encore dans l’attente d’un contrat alors que 20 000 entreprises n’ont pas encore trouvé d’apprenti…Pour améliorer la situation, les CMA proposent une mesure « simple » : le transfert de contrat, qui permet aux jeunes de changer d’entreprise, si celle-ci a des difficultés, sans rupture de leur contrat de travail.

Si leur ressenti est plutôt positif, les artisans attendent cependant des précisions sur le plan de relance, et sur la manière dont les entreprises vont être accompagnées financièrement…Notamment le remboursement du PGE (Prêt garanti par l’Etat) : quels seront les délais de remboursement, quel taux sera appliqué… ? « Je plaide pour un taux zéro », déclare Joël Fourny, précisant que 30 % des entreprises artisanales ont sollicité le PGE. Mises à contribution par le gouvernement, dans le cadre du plan de relance, les CMA souhaitent maintenant voir leurs propositions prises en compte…

< Retour à la liste

Ces pages pourraient vous intéresser :

>Actualité
Magazine l'argus des commerces et des entreprises