Cession Commerce

L'hôtellerie reprend des couleurs au mois d'août

Par Sophie MENSIOR - Le 17 / 10 / 2016
Suivre sur Twitter

ooaa
L'hôtellerie reprend des couleurs au mois d'août

Après des mois de stagnation, la fréquentation et les chiffres d'affaire sont en progression au mois d'août dans le secteur de l'hôtellerie, selon l'Observatoire In Extenso / Deloitte.

Les professionnels de l'hôtellerie attendaient des bonnes nouvelles depuis des mois : elles ont fini par arriver  au mois d'août,  avec une hausse de la fréquentation et du chiffre d'affaires. C'est ce qu'indique l'Observatoire de l'hôtellerie In Extenso Deloitte pour le mois d'août 2014.

En France, la progression des chiffres d'affaires hébergement est en augmentation sur toutes les catégoies. La progression est modeste pour les catégories super-économique  et économique mais se fait de plus en plus sensible au fur et à mesure que l'on monte en gamme. Pour les établissements super-économiques, le chiffre d'affaires hébergement ne progresse que d'un peu plus de 1 % mais en croissance de 4 % pour le milieu de gamme et de 10 % ou plus pour l'hôtellerie haut de gamme et de luxe.

"Ces bons chiffres sont d'autant plus appréciables, que comme le souligne Olivier Petit , associé In Extenso THR, on retrouve cette tendance, de façon plus ou moins marquée, aussi bien sur Paris, que sur la Côte d'Azur". Pour autant, il ne s'agit pas de céder à la facilité et de conclure à un mois d'août porteur pour toute l'hôtellerie française. Si les tendances globales montrent une progression de l'occupation et des chiffres d'affaires hébergement, il existe malheureusement de nombreuses spécificités et exceptions.

L'hôtellerie du littoral, -excepté celle de la côte normande, qui a bénéficié de l'organisation des Jeux équestres mondiaux-,  et certaines agglomérations ont cependant souffert et viennent rappeler la complexité du marché ainsi que sa fragilité.
En effet, le bilan du mois d'août est globablement favorable à l'hôtellerie urbaine. Cependant certaines villes comme Lille, Marseille, ou Nantes, affichent des reculs marquants, mais par rapport à des chiffres 2013, qui pour certains avaient été excellents.

Ces pages pourraient vous intéresser :

< Retour à la liste

>Actualité
Magazine l'argus des commerces et des entreprises