Cession Commerce

L'hôtellerie reprend des couleurs au mois d'août

Par Sophie MENSIOR - Le 09 / 10 / 2017
Suivre sur Twitter

L'hôtellerie reprend des couleurs au mois d'août

Après un mois de juillet mitigé, l’hôtellerie française a enregistré de bons résultats au mois d’août lui permettant de rattraper son retard, selon le baromètre Umih/MKG Group.

Les professionnels de l’hôtellerie française ont de bonnes raisons de se réjouir. Grâce à une forte fréquentation et un très léger rebond des prix, le secteur affiche des résultats très satisfaisants en août, selon l’observatoire Umih/MKG. Après un mois de juillet plutôt mitigé, la croissance a bel et bien été de mise pour les performances hôtelières françaises.

De bons résultats pour tous les secteurs

D’autant que les résultats sont bons pour tous les secteurs, avec des hausses de RevPar (Revenu par chambre disponible), allant de + 7% (budget) à +10,8 % (haut de gamme et luxe). « La croissance est allée de pair avec le nombre d’étoiles dans ce contexte estivale, où la demande internationale a soutenu l’activité des segments supérieurs », estime l’Observatoire.
D’une année sur l’autre, c’est toutefois le segment milieu de gamme qui progresse le plus, avec + 4 % d’augmentation de RevPAR par tandis que le segment économique  enregistre une croissance modérée de + 2,3 %.

 
Forte croissance pour les villes de la Côte d’Azur

Sans surprise, les villes de la Côte d’Azur, qui avaient subi de plein fouet les répercussions de l’attentat de Nice, connaissent une forte croissance. Ainsi Nice voit son RevPar bondir de +20,2 %, Cannes de +13,9 %, et même Marseille, qui a par ailleurs connu une année difficile, le hisse de +10,2 %.
D’autres métropoles portées par l’augmentation du taux d’occupation (TO) réalisent un bon mois d’août. Par exemple Strasbourg et Grenoble, avec des TO en hausse de +9,9 et 5,8 points respectivement, ce qui entraîne des RevPAR, en hausse de +17,5 % et de +18,5 %.
Avec ce mois d’août, l’hôtellerie française continue de rattraper son retard. Dans ce contexte, la fin de l’année 2017 peut s’envisager sous un jour plus favorable.

< Retour à la liste

>Actualité
Magazine l'argus des commerces et des entreprises