Cession Commerce

L’hôtellerie reprend des couleurs en avril

Par Sophie MENSIOR - Le 14 / 06 / 2019
Suivre sur Twitter

L’hôtellerie reprend des couleurs en avril

Les performances hôtelières repartent de plus belle en avril 2019 avec une forte dynamique. Les indicateurs sont de nouveau positifs, laissant entrevoir des perspectives favorables dans les prochains mois.

Les hôteliers peuvent retrouver le sourire. Après un début d’année un peu difficile, leurs résultats repartent à la hausse en avril, selon L’Observatoire des performances hôtelières Umih-GNC-Olakala. De quoi se réjouir puisque « La France fait partie des destinations européennes qui ont le plus progressé en avril », commente l’Observatoire.

Taux d’occupation en hausse

Les indicateurs sont à nouveau dans le vert. Tout d’abord, les hôteliers ont gagné des clients : le taux d’occupation (TO) global augmente de 2,8 points par rapport à avril 2018 et de 0,2 point depuis janvier. Le RevPAR (Revenu par chambre disponible) est lui aussi en croissance : + 4,1 % (63,40 € HT), +1,8 % (56,10 € HT) depuis janvier et même 5,7 % (64,10€ HT) sur les 12 derniers mois. De son côté, le prix moyen reste stable, s’élevant à 88,7 € HT.

Cette tendance est à l’inverse des 3 derniers mois où le RevPAR était maintenu par une augmentation des prix, les hôteliers préfèrent rester prudents en avril pour redonner à la clientèle loisirs l’envie de venir visiter la destination en cette période de congés.

En termes de segments, le super-éco a connu la plus forte augmentation de son RevPAR : +8,5 % (32,6 € HT) tiré à la fois par un prix moyen (PM) positif de +3,1 % et par un TO, qui a gagné 3,5 points supplémentaires pour atteindre une moyenne de 70,6 %. A Paris et en Ile-de-France, le RevPar fait un bond de +11,4 % (42,50 € HT) et grimpe, en province, de +7,3 % (29,50 € HT).


Ralentissement pour les hôteliers haut de gamme

Les segments économiques et moyen de gamme, enregistrent également des RevPAR en croissance de 5 % environ (respectivement +5,7 % et +5,5 %) grâce à des TO supérieurs de +3 % (70,7 %) et +3,3 points (71,8 %) alors même que le prix moyen n’a que faiblement augmenté : +1,3 % pour l’un et +0,7 % pour l’autre.

A contrario, les hôteliers haut de gamme connaissent un ralentissement. Leur fréquentation continue d’augmenter, puisque le TO obtient +2,8 points et atteint 74 % (le plus fort taux de fréquentation du panel) mais leurs prix sont en recul (-1 %) passant en moyenne de 188 à 186,20 € H, entraînant un RevPAR en baisse de -0,6 %, soit de 137,90 € HT.

< Retour à la liste

Ces pages pourraient vous intéresser :

>Actualité
Magazine l'argus des commerces et des entreprises