Cession Commerce

L’Occitanie et les Hauts-de-France veulent redynamiser les centres-bourgs

Par Sophie MENSIOR - Le 17 / 04 / 2019
Suivre sur Twitter

L’Occitanie et les Hauts-de-France veulent redynamiser les centres-bourgs

Les deux régions veulent, en partenariat avec Centre-Ville en Mouvement, mutualiser leurs expériences pour redynamiser les centres-bourgs, en complément du programme Action Cœur de Ville.

Au-delà des villes sélectionnées par le Plan Action Cœur de Ville, les deux régions Hauts-de-France et Occitanie veulent redynamiser les centres-bourgs, en partenariat avec Centre-Ville en Mouvement.  « N’attendons pas tout de l’Etat. Nous pouvons avancer sur ces sujets avec deux régions, l’une au Nord et l’autre au Sud, pour échanger les bonnes pratiques », souligne Patrick Vignal, député de l’Hérault et président de Centre-Ville en Mouvement, association d’élus locaux et de parlementaires, qui œuvre pour le renouveau du centre-ville.

650 centres-bourgs soutenus en Occitanie


 « Le commerce de proximité est un service à la population. La région s’est déjà investie sur les bourgs-centres afin d’aider les commerces de proximité, l’habitat, l’esthétique urbaine, l’accessibilité », déclare Carole Delga, présidente de la région Occitanie/Pyrénées-Méditerranée.
Ainsi a été créé le dispositif « bourgs-centres ». 650 communes y ont répondu favorablement. « Nous travaillons sur un plan d’action spécifique pour soutenir le commerce, en particulier le commerce indépendant », ajoute-t-elle. Carole Delga est claire : la région vote contre les projets d’extension des zones commerciales et préfère encourager de nouveaux modèles de développement et de consommation.

Hauts-de-France : appel à projets de 60 M€


 « On a laissé les choses filer depuis 30/40 ans mais il n’est pas trop tard… », estime de son côté Xavier Bertrand, président de la région Hauts-de-France. « Nous avons décidé de compléter le plan Action Cœur de Ville, en lançant un appel à projets de 60 millions d’euros sur trois ans », indique-t-il. 140 communes y ont répondu. Cet appel à projet porte sur le financement de l’acquisition et l’aménagement de locaux vacants pour recréer de l’activité, de travaux pour créer un accès indépendant aux logements au-dessus des commerces en rez-de-chaussée, l’aménagement de boutiques éphémères…Mais aussi : la mise en place d’une étude de faisabilité d’une Marketplace à la française, le soutien aux unions commerciales…

Cette initiative est soutenue par un certain nombre de partenaires, tels que la Confédération nationale de la boulangerie-pâtisserie française, la Confédération française de la boucherie-charcuterie, la Fédération nationale de l’habillement, l’Union des entreprises de proximité, l’Assemblée permanente des chambres de métiers et de l’artisanat…


 

< Retour à la liste

Ces pages pourraient vous intéresser :

>Actualité
Magazine l'argus des commerces et des entreprises