Cession Commerce

La CCI Paris Ile-de-France pour une libéralisation maîtrisée du commerce dominical

Par Sophie MENSIOR - Le 17 / 04 / 2015
Suivre sur Twitter

La CCI Paris Ile-de-France pour une libéralisation maîtrisée du commerce dominical

La CCI Paris Ile-de France milite pour une libéralisation de l'ouverture des commerces le dimanche. A la clé, selon elle : 50 000 emplois dont 15 000 en Ile-de-France. Elle propose des mesures pour accompagner le commerce de proximité.

Alors que le dossier sur le travail dominical a été réouvert récemment et qu'il vient de connaître un nouveau rebondissement avec un arrêt de la Cour d'Appel de Paris autorisant Leroy Merlin et Castorama à ouvrir ses magasins franciliens le dimanche, la CCI Paris Ile-de-France fait entendre sa voix sur cet épineux sujet.

Sa position : elle prône une libéralisation de l'ouverture des commerces le dimanche en s'appuyant sur une simplification de la loi. Ses propositions : affirmer le principe de repos hebdomadaire dans le commerce, supprimer les PUCE, "système incohérent et injuste tant pour les commerçants que pour les salariés", renvoyer exclusivement à la négociation collective de l'entreprise- ou, à défaut à une décision unilatérale de l'employeur prise après consultation des salariés, -la détermination des conditions d'éxécution du contrat de travail le dimanche sur la base du principe de liberté contractuelle et du volontariat...

Pour la Chambre, "cette libéralisation constituera une véritable opportunité en termes économiques. Elle créera près de 50 000 emplois en France dont 15 000 en Ile de France et générera ainsi un surplus de 0,4 point de PIB ", indique-t-elle dans un communiqué.

Mais cette libéralisation est loin de faire l'unanimité chez les commerçants indépendants.
C'est pourquoi la CCI Paris Ile-de-France propose qu'elle soit maîtrisée en s'appuyant sur des mesures d'accompagnement et de coordination.
Comment ? En dynamisant sur chaque territoire l'ouverture dominicale (en palliant, pour les commerces de proximité, par l'utilisation du e/m-commerce et les conciergeries numériques), en coordonnant cette ouverture au plan local (en s'appuyant sur le manager de commerce, sur les conseillers municipaux et/ou des conseillers des CCI) et en accompagnant le commerce de proximité, notamment par des actions de formation en merchandising et en e-commerce...





< Retour à la liste

Ces pages pourraient vous intéresser :

>Actualité
Magazine l'argus des commerces et des entreprises