Cession Commerce

La consommation des ménages en hausse au deuxième trimestre

Par Sophie MENSIOR - Le 17 / 10 / 2016
Suivre sur Twitter

En juin (+0,9 %) et sur l'ensemble du deuxième trimestre 2014 (+1 %), la consommation des ménages a augmenté. Cette hausse résulte notamment d'une progression des dépenses en énergie en mai et des achats en biens durables en juin.

En juin, les dépenses de consommation des ménages en biens ont continué d'accélerer (+0,9 % en volume) après une hausse en mai (+0,7 %). Elles ont progressé également sur l'ensemble du trimestre (+1 %). Selon la note de conjoncture de l'Insee, "cette hausse trimestrielle résulte notamment d'un hausse des dépenses en énergie survenue en mai et d'une progression des achats en biens durables en juin".

Biens durables : en hausse
Après un repli en mai, les dépenses en biens durables ont augmenté en juin. Sur l'ensemble du trimestre, elles sont en hausse de 1 %. Cette progression est principalement imputable aux achats en équipement du logement, qui ont accéléré au deuxième trimestre (+2,5 % après +0,5 % au premier trimestre 2014). Les achats d'automobiles sont en légère hausse (+0,4 %).

Textile-cuir : baisse sur le trimestre
En juin, les achats en textile, habillement et cuir sont en hausse pour le deuxième mois consécutif (+3 % après +0,9 % en mai). Cependant, les achats se contractent sur l'ensemble du deuxième trimestre (-2 %) après une légère augmentation au premier trimestre (+0,6 %).
Quant aux dépenses en autres biens fabriqués, elles ralentissent en juin (+0,1 % après +0,2 %en mai). Elles diminuent légèrement sur le trimestre (-0,1 %), pâtissant notamment de l'atonie des dépenses en quicaillerie-bricolage.

Alimentaire : rebondissement en juin
La consommation en produits alimentaires a rebondi en juin (+1,1 % après -1,1 % en mai) de même qu'au deuxième trimestre (+0,9 % après -0,9 %).
En ce qui concerne la consommation des ménages en énergie, elle s'est stabilisée en juin (+0,2 %) après une forte augmentation en  mai (+ 7 %). "La baisse des dépenses en gaz et en électricité étant compensée par une hausse des dépenses de carburants", estime l'Insee.
Sur l'ensemble du trimestre, les dépenses en énergie ont rebondi (+3,5 % après -3,9 % au premier trimestre).


< Retour à la liste

Ces pages pourraient vous intéresser :

Actualité
Magazine l'argus des commerces et des entreprises