Cession Commerce

La consommation textile-habillement marquée par le mouvement des Gilets Jaunes

Par Sophie MENSIOR - Le 29 / 03 / 2019
Suivre sur Twitter

La consommation textile-habillement marquée par le mouvement des Gilets Jaunes

En février 2019, les chiffres stables des enseignes de l’habillement masquent des réalités contrastées. Les résultats restent marqués par le mouvement des Gilets Jaunes. Le bilan lié à la perte d’activité s’élève à plusieurs centaines de millions d’euros pour les commerçants.

Les enseignes de l’habillement, membres de l’Alliance du commerce (26 000 magasins dans le secteur de l’équipement de la personne) enregistrent, en février 2019, une évolution stable de leur chiffre d’affaires, avec une croissance de +0,5 %. par rapport à février 2018. En cumul depuis le début de l’année, l’évolution du CA des enseignes de l’habillement est en recul de 1,6 %.

Selon l’Alliance du commerce, qui rassemble l’Union du grand commerce de centre-ville, la Fédération des enseignes de l’habillement et la Fédération des enseignes de la chaussure, ces résultats restent encore particulièrement marqués par l’impact du mouvement des Gilets Jaunes.

Disparités selon les formats de magasin et les rayons
 

Si les chiffres sont apparemment stables, la réalité est plus contrastée : les chaînes de grande diffusion, généralement situées en périphérie enregistrent une hausse de 3,1 % tandis que les ventes des chaînes spécialisées, majoritairement situées en centre-ville, et celles en grands magasins et magasins populaires baissent respectivement de 0,5 % et de 3,3 % en février.

Le niveau d’activité est très différent selon les rayons : -3,5 % pour les hommes contre +3,6 % pour les femmes. Les ventes de lingerie et de vêtements pour enfants restent, quant à elles stables avec respectivement + 0,1 % et -0,7 % par rapport à 2017.

« Ces chiffres globaux masquent bien évidemment des résultats très difficiles pour les magasins directement touchés par les manifestations des Gilets Jaunes, et notamment dans les centres-villes, où la fréquentation a chuté en moyenne de 25 % le samedi », selon l’Alliance du Commerce. L’organisation estime que les pertes d’activité s’élèvent à plusieurs centaines de millions d’euros « non prises en charge par les assurances ».

< Retour à la liste

Ces pages pourraient vous intéresser :

>Actualité
Magazine l'argus des commerces et des entreprises