Cession Commerce

La fréquentation touristique repart à la hausse au premier trimestre 2016

Par Sophie MENSIOR - Le 26 / 04 / 2017
Suivre sur Twitter

Après la mauvaise performance du dernier trimestre 2015, la fréquentation dans les hébergements collectifs touristiques se redresse au premier trimestre 2016, selon l’Insee. Grâce à la clientèle française.

Elle avait connu un net repli au dernier trimestre 2015 (-1,8%), en raison des attentats de novembre, mais la fréquentation touristique dans les hébergements collectifs s’est redressée au premier trimestre 2016,  en hausse de 1 % par rapport à la même période de 2015. « Ce rebond intègre l’effet favorable de l’année bissextile »,  précise l’Insee dans sa dernière note de conjoncture.
Cette fréquentation progresse à nouveau grâce à la clientèle française, les nuitées des clients étrangers continuant de baisser mais nettement moins que le trimestre précédent, où elles avaient fortement chuté (-8,7 %).

Augmentation des nuitées d'hôtels en province


La fréquentation hôtelière rebondit au premier trimestre 2016 (+1,8 % en glissement annuel après -1,3 %). Les nuitées des clients français accélèrent (+2,8 % après +1,1 %) tandis que celles de la clientèle étrangère se stabilisent quasiment (-0,3 % après -5,9 %).
Si les nuitées en hôtel augmentent nettement en province, elles restent en forte baisse dans l’agglomération parisienne (-6,3 % sur un an après -6,8 %).

Léger fléchissement dans les autres hébergements touristiques


Dans les autres hébergements collectifs touristiques (résidences de tourisme, villages de vacances, maisons familiales et auberges de jeunesse), la fréquentation se contracte légèrement au premier trimestre 2016 (-0,5 % sur un an) après avoir nettement baissé au trimestre précédent.

Les nuitées en résidence de tourisme ou hôtelières, qui concentrent l’essentiel des nuitées des AHCT diminuent encore (-1,1 % après -4,8 %), la clientèle étrangère faisant de nouveau défaut (-9,1 %).

Par zone, la fréquentation des AHCT enregistre une nouvelle baisse dans l’agglomération parisienne et une bonne tenue dans les autres zones (urbain de province, littoral et rural).
A noter, une contre-performance en montagne (-2,9 %) par rapport aux hôtels (+7 %).

< Retour à la liste

Ces pages pourraient vous intéresser :

Actualité
Magazine l'argus des commerces et des entreprises