Cession Commerce

La Mairie de Paris s’alarme du nouveau service de livraison d’Amazon

Par Sophie MENSIOR - Le 26 / 04 / 2017
Suivre sur Twitter

La Mairie de Paris s’alarme du nouveau service de livraison d’Amazon

Alors qu’Amazon vient de lancer un service de livraison rapide dans la capitale, la Mairie de Paris s’inquiète des répercussions sur les commerces de proximité.

Depuis jeudi 16 juin,  le géant américain du e-commerce a lancé un service de livraison rapide à Paris et dans certaines villes de petite couronne, baptisé  Amazon Prime Now. Depuis un centre de distribution situé dans le 18e arrondissement, les clients du e-commerçant pourront être livrés en produits alimentaires (environ 4 000 références) mais aussi en produits du quotidien (produits d’entretien, articles d’hygiène/beauté) et produits culturels, soit un total de 18 000 références. Ils pourront opter pour une livraison gratuite en deux heures ou en une heure pour 5,90 euros.

La Mairie de Paris a aussitôt réagi dans un communiqué, « estimant que cette opération est susceptible de déstabiliser gravement les équilibres commerciaux parisiens », reprochant à Amazon de n’avoir jugé bon de l’informer que quelques jours avant son lancement.

Concurrence déloyale

« Alors que la protection de la vitalité et de la diversité du commerce de proximité constitue une priorité municipale pour lutter contre l’uniformisation des villes », la Ville de Paris a prévenu qu’elles serait intransigeante, vis-à-vis d’Amazon en ce qui concerne les points suivants : la préservation du commerce de proximité, la qualité de vie des riverains au regard de la logistique du centre et du trafic des véhicules de livraison, le degré de pollution généré par les véhicules et l’activité du lieu ainsi que la politique de ressources humaines menée par Amazon.

Par ailleurs, elle portera auprès du législateur « la nécessite de définir, par la loi, des garde-fous en mesure d’éviter que de tels services ne viennent à constituer une concurrence déloyale à l’égard des commerçants et artisans ».

< Retour à la liste

Ces pages pourraient vous intéresser :

>Actualité
Magazine l'argus des commerces et des entreprises