Logo cession commerce
La médiation du crédit mobilisée auprès des TPE-PME

La médiation du crédit mobilisée auprès des TPE-PME

Les dossiers éligibles à la médiation du crédit sont à un niveau relativement bas au premier trimestre 2022. Les demandes émanent principalement de TPE, dans le domaine des services et du commerce, dans une moindre mesure.

 

Par Sophie MENSIOR - le 27/04/22

Au cours du premier trimestre 2022, 654 dossiers ont été éligibles à la médiation du crédit, « un niveau relativement bas et comparable à celui observé fin 2021 », indique un communiqué de la Banque de France. 

Ces sollicitations émanent en très grande majorité, (81 %) de TPE (entreprises de moins de 11 salariés), qui exercent leurs activités dans les secteurs des services (56 %) et dans une moindre mesure du commerce (20 %).

Dans les deux tiers des cas, ces demandes font suite à des refus d’octroi de nouveaux financements bancaires.

Quant aux restructurations amiables des Prêts Garantis par l’Etat (PGE), elles sont possibles depuis le 15  février dernier (avec maintien de la garantie de l’Etat). Elles concernent, pour le moment, une part très minoritaire (5 %) des dossiers éligibles à la méditation.

Au cours du premier trimestre, les interventions des médiateurs départementaux ont permis de conforter 205 entreprises et de préserver  2 285 emplois dans les territoires.

La médiation du crédit entend rester mobilisée pour apporter aux côtés des partenaires publics et privés impliqués, des solutions aux entreprises fragilisées par la crise sanitaire ou affectées par les conséquences économiques de la guerre en Ukraine.

Créée en 2008 lors de la crise financière, la Médiation du crédit est un dispositif public, adossé à la Banque de France, destiné à venir en aide à toute entreprise, qui rencontre des difficultés avec un ou plusieurs établissements financiers (banques, crédits bailleurs, sociétés d’affacturage, assureurs-crédit…) Elle est conduite sur tout le territoire par 105 médiateurs du crédit, qui sont les directeurs de la Banque de France en métropole et les directeurs des instituts d’émission en Outre-Mer.