Cession Commerce

La Région Ile-de-France soutient le commerce et l’artisanat

Par Sophie MENSIOR - Le 21 / 09 / 2018
Suivre sur Twitter

La Région Ile-de-France soutient le commerce et l’artisanat

A travers 12 mesures, la région souhaite mieux accompagner les professionnels de l’artisanat et du commerce. L’accompagnement des créateurs-repreneurs et l’accès au financement font partie de ce dispositif.

L’Ile-de-France compte  plus de 206 000 entreprises artisanales, soit 20 % des entreprises franciliennes et ce secteur représente 6 % de l’emploi salarié régional.  Pourtant, ces métiers peinent à attirer les jeunes. Le bâtiment, les métiers de bouche  ou la production industrielle rencontrent des difficultés à recruter et plus de 60 % des entreprises artisanales n’ont pas trouvé de repreneur en 2018…

Convaincue que l’artisanat est une des filières d’avenir, la région a décidé de se doter d’une véritable stratégie en la matière, stratégie qui a été adoptée par les élus régionaux les 20 septembre dernier.

6 axes et 12 mesures

Cette stratégie s’articule autour de 6 axes et s’appuie sur 12 mesures, qui vont être mises en œuvre. Ces propositions avaient été présentées lors des Assises régionales de l’artisanat et du commerce organisées le 26 juin dernier.

Quels sont ces 6 objectifs ? 1) favoriser l’orientation vers les métiers de l’artisanat et du commerce de proximité,2)  favoriser la création, le financement et le développement des entreprises artisanales, 3) dynamiser l’artisanat et le commerce de proximité dans les tissus urbains, périurbains et ruraux, 4) accompagner la transformation numérique et accélérer l’innovation, 5) soutenir la filière des métiers d’art et de la création pour l’attractivité et le rayonnement international de l’Ile de France et enfin 6) favoriser la transition écologique des artisans et les accompagner vers l’économie circulaire.


Accompagner 500 projets de créateurs-repreneurs

Parmi les 12 mesures, signalons : réserver 10 % des Prêts Croissance TPE aux entreprises artisanales, accompagner 500 projets de créateurs-repreneurs d’entreprises artisanales par an, l’objectif 1 000 apprentis créateurs-repreneurs, c’est-à-dire mener avec deux CFA une expérimentation visant à développer la création et la reprise d’entreprises artisanales, par des apprentis de moins de 30 ans, favoriser le développement des commerces de proximité dans les territoires ruraux, renforcer la sécurité des rues commerçantes, donner accès aux artisans à la transformation digitale et au développement du e-commerce…


 

< Retour à la liste

Ces pages pourraient vous intéresser :

>Actualité
Magazine l'argus des commerces et des entreprises