Cession Commerce

La restauration hors-domicile en croissance en 2019

Par Sophie MENSIOR - Le 10 / 02 / 2020
Suivre sur Twitter

 La restauration hors-domicile en croissance en 2019

L’année 2019 a été une année de reprise pour le secteur de la restauration hors-domicile, selon l’étude annuelle de The NPD Group. La restauration rapide est toujours au top, quant au service à table, il sort du rouge…

Malgré les perturbations de la fin de l’année, 2019 s’est terminée sur une note résolument positive pour le secteur de la restauration hors-domicile, selon le bilan annuel du spécialiste des études de marché The NPD Group. La restauration hors domicile incluant les circuits suivants : restauration avec service à table, restauration rapide, restauration dans les transports et lieux de loisirs, restauration collective et distribution automatique…
La preuve en chiffres : 57,3 milliards d’euros dépensés par les Français, 1,7 % de croissance en valeur, et une augmentation de la fréquentation de 0,8 %.


La restauration à table résiste en 2019

Si 2018 s’était conclue sur un marché malmené par les mouvements sociaux, 2019 a démarré sous des bons auspices avec un premier trimestre positif, cette embellie s’est confirmée par la suite : les deuxièmes et troisième trimestres 2019 ont porté la croissance de fréquentation annuelle, notamment grâce à la restauration rapide. Grâce à une hausse des dépenses et de la fréquentation d’avril à septembre 2019, les nouvelles perturbations sociales de la fin de l’année n’ont pas freiné la croissance globale annuelle.

La restauration rapide s’impose toujours comme le premier moteur de croissance, avec une augmentation de 4,5 % des dépenses et de 2,6 % en visites. En parallèle, la restauration à table résiste en 2019, malgré le recul des restaurants thématiques et des cafétérias, et la performance du segment majeur des cafés/bars/brasseries permet de limiter les pertes.

Côté repas, deux tendances se détachent : bien qu’il concentre un tiers des visites de la journée, le déjeuner est à la peine avec une baisse de la fréquentation de 0,8 %. Le diner revient au goût du jour et progresse de 2,6 % en visites, « un dynamisme qui lui permet de compenser près de la totalité des pertes du déjeuner », commente The NPD Group.

Le petit-déjeuner en haut du podium
 

Côté snacking, les consommations hors repas boostent la croissance du secteur et progressent au fil des ans, confirmant plus que jamais la déstructuration des moments de consommation. Le petit-déjeuner, finit en haut du podium, en concentrant à lui seul la plus grosse progression hors repas.

L’étude pointe également le segment de la livraison, qui poursuit son ascension avec une croissance de 8,1 % en visites en 2019.

Conscience écologique, antigaspillage, transparence, alimentation saine et manger de tout, à toute heure…s’annoncent comme les tendances pour 2020…

< Retour à la liste

Ces pages pourraient vous intéresser :

>Actualité
Magazine l'argus des commerces et des entreprises