Cession Commerce

La situation des petits restaurants se détériore

Par Sophie MENSIOR - Le 17 / 10 / 2016
Suivre sur Twitter

Entre 1994 et 2007, les restaurants traditionnels de moins de 3 salariés ont perdu du terrain  au profit des plus grands. Leur part dans le chiffre d'affaires du secteur recule fortement, c'est ce qu'indique une étude de l'Insee. En effet, ils ne réalisent plus que 20 % du chiffre d'affaires en 2007 contre 29 % en 1994.

L'institut note que pendant cette période (1994-2007), ils ont du faire face à l'augmentation de leurs charges externes et de leurs frais de personnel. A partir des années 2000, cette pression s'est accentuée et leur rentabilité a diminué. Entre 2000 et 2007, le poids des frais de personnel dans le chiffre d'affaires progresse de 3 points pour les entreprises d'un à deux salariés, alors qu'il reste relativement stable pour les restaurants de plus de 10 salariés.

Autre constat de l'étude : l'entrée dans le secteur est de plus en plus difficile pour les restaurants sans salarié. Le nombre de ceux qui passent le cap de la première année d'excercice baisse de façon continue : ils étaient 3 600 en 1998 contre 2 000 en 2006, soit une proportion dans l'ensemble des restaurants sans salarié, qui chute de 14 à 10 % sur cette période.
En revanche, pour les sociétés de plus grande taille, la situation des entrantes ne s'est pas détériorée au cours de la période.

< Retour à la liste

Ces pages pourraient vous intéresser :

>Actualité
Magazine l'argus des commerces et des entreprises