Logo cession commerce

Le capital-investissement français profite aux PME

Par Cyril ANDRE - le 14/10/16

« A la lecture des chiffres du 1er semestre, l’activité du capital-investissement français en 2016 s’annonce très positive. En investissement, en cessions, en levées, les chiffres sont au plus haut ou dépassent les records historiques. On peut se réjouir de la tonicité d’ensemble du secteur qui a vocation à aider les entreprises à changer de taille. Avec la moitié des capitaux levés en provenance de l’étranger, le capital-investissement français démontre son pouvoir d’attraction auprès des grands institutionnels mondiaux », souligne Olivier Millet, président de l’Afic.

D’après les chiffres de l’Afic (Association française des investisseurs pour la croissance), le premier semestre 20116 affiche un record en termes de nombre d’entreprises cédées par les acteurs du capital investissement, soit 695. Le montant global de ces cessions, à 4,4 milliards d’euros, constitue également un record, et ce avec une tendance sur le long terme à une augmentation des cessions supérieures à 100 millions d’euros. Pour l’Afic, ces performances « confirment la liquidité de la classe d’actifs.

Investissements en forte hausse

Le premier semestre 2016 marque un autre record d’importance : les acteurs du capital-investissement français ont investi 5,5 milliards dans un peu plus d’un millier d’entreprises, et ce, à tout leur stade de développement. La progression est de 47 % par rapport au premier semestre 2015, ce qui confirme la nette reprise amorcée en 2014.

Plus de la moitié des entreprises ont profité d’investissements inférieurs à un million d’euros. Il apparaît ainsi que le capital-investissement finance un nombre important de startup et de PME. Par ailleurs, 61 % des entreprises ont bénéficié de réinvestissement, qui représentent 45 % des montants alloués.