Cession Commerce

Le climat des affaires demeure favorable dans le commerce de détail

Par Sophie MENSIOR - Le 21 / 12 / 2017
Suivre sur Twitter

Le climat des affaires demeure favorable dans le commerce de détail

En décembre, le climat des affaires demeure favorable dans le commerce de détail et dans le commerce et la réparation automobile, selon l’enquête mensuelle de conjoncture de l’Insee.

2017 se termine sur une note positive. En décembre, le climat des affaires demeure favorable, selon les chefs d’entreprise du commerce de détail et du commerce/réparation automobiles. C’est ce qui ressort de la dernière note de conjoncture de l’Insee.

L’indicateur qui synthétise le climat des affaires perd un point par rapport à, novembre, à 115. Il reste néanmoins largement supérieur à sa moyenne de longue période (100), qu’il atteint ou dépasse depuis février 2015.

Des perspectives très favorables

Autre indicateur positif : les chefs d’entreprise sont plus nombreux qu’en novembre à déclarer une hausse de leur activité passée. Concernant les prochains mois, les deux soldes relatifs aux ventes prévues et aux intentions de commandes se replient, tout en restant bien supérieurs à leur moyenne.

Les chefs d’entreprise se disent néanmoins très confiants quant aux perspectives générales d’activité de leur secteur : le solde associé continue de s’élever et atteint son plus haut niveau depuis début 2000. Les commerçants sont un peu moins nombreux qu’en novembre à prévoir des hausses de prix sur les prochains mois.

Léger fléchissement dans le commerce de détail

Dans le commerce de détail, le climat des affaires fléchit légèrement. L’indicateur, qui le synthétise perd un point à 109. Il demeure cependant nettement au-dessus de sa moyenne longue période (100).

Dans le commerce généralisé comme spécialisé, le solde relatif aux ventes passées augmente. Les commerçants généralistes sont moins nombreux qu’en novembre à prévoir une hausse de leurs ventes et de leurs commandes au contraire des spécialistes.


Commerce et réparation automobile : fléchissement mais contexte favorable

Dans le commerce et la réparation automobile et motocycles, le climat des affaires fléchit : il perd deux points à 117 mais demeure très au-dessus de sa moyenne de long terme (100).

Les soldes sur les intentions de commande et les perspectives générales se replient. Cependant, le solde concernant les prévisions de ventes est stable et celui relatif aux ventes passées augmente un peu.

Ces pages pourraient vous intéresser :

< Retour à la liste

>Actualité
Magazine l'argus des commerces et des entreprises