Cession Commerce

Le climat des affaires se dégrade fortement en décembre

Par Sophie MENSIOR - Le 21 / 12 / 2018
Suivre sur Twitter

Le climat des affaires se dégrade fortement en décembre

Le climat des affaires s’est nettement détérioré dans le commerce de détail en décembre, tombant à son plus bas niveau depuis deux ans, selon l’Insee. Ce secteur a particulièrement souffert du mouvement des Gilets Jaunes.

Ce n’est pas franchement une surprise …Dans le commerce de détail, le climat des affaires se détériore nettement en décembre, l'indicateur qui le synthétise perd 6 points et tombe à son plus bas niveau depuis 2016, indique l’Insee dans son enquête mensuelle de conjoncture.

Depuis le début du mouvement des Gilets Jaunes, les commerçants ont payé un lourd tribut et tous les indicateurs, quelque soient les formes de commerce (grande distribution, commerces spécialisés, petits commerces), sont dans le rouge.

« Les détaillants sont bien plus pessimistes qu’en novembre concernant les perspectives générales d’activité du secteur », ajoute l’institut national de la statistique et des études économiques. Ils sont aussi nettement plus nombreux qu’en novembre à anticiper une baisse de leurs ventes, et signalent également des stocks élevés. Ils sont aussi largement plus nombreux qu’en novembre à prévoir d’augmenter leurs prix au cours des prochains mois.

Commerce et réparation automobile : en chute aussi
 

Dans le commerce et la réparation automobile, le climat des affaires est lui aussi en baisse (il perd 4 points) mais demeure à un niveau relativement élevé. Quant aux perspectives générales d’activité, elles sont également en repli dans ce secteur. Du côté des intentions de commande, elles reculent aussi.

Dans ce contexte pour le moins morose, l’Insee, comme la Banque de France, a abaissé ses prévisions de croissance pour la France :  elle devrait ralentir nettement en 2018 pour atteindre +1,5 % (au lieu des 1,7 % espéré par le gouvernement) alors qu’elle avait connu une hausse de +2,2 % en 2017.

Seule bonne nouvelle : l’Institut prévoit une croissance du pouvoir d’achat de 2 % à la mi-2019, après +1,4 % sur l’ensemble de l’année 2018. Une hausse due aux mesures gouvernementales prises à la fin de l’année 2018 et à la baisse du pétrole.

< Retour à la liste

Ces pages pourraient vous intéresser :

>Actualité
Magazine l'argus des commerces et des entreprises